Appel aux parlements fédéral et régionaux pour qu’ils appliquent un embargo militaire en Belgique

    Une majorité écrasante de la population belge demande la fin des transferts d’armes entre Israël et la Belgique, selon une enquête d’opinion de YouGov réalisée à la demande du mouvement international Ekō.

    L’enquête posait la question suivante : Est ce que les gouvernements fédéral et régionaux belges devraient cesser spécifiquement le transfert d’armes vers Israël ?

    L’enquête révèle que 74 % de la population belge est en faveur de l’arrêt des transferts d’armes vers Israël, dont 72 % en Wallonie, 75 % en Flandre et 73 % à Bruxelles.

    L’enquête intervient juste après que des des collectifs engagés dans l’arrêt des transferts de matériel militaire belge vers Israël ont découvert qu’une entreprise d’armement française (PB Clermont, via sa filiale Walloon) a vendu 16 tonnes de poudre à canon chargées à Anvers (Belgique) sur un navire de la compagnie ZIM en direction d’Israël. Cela a ouvert la voie à des poursuites judiciaires en France et en Belgique.

    Dans plusieurs villes comme Anvers et Gand, des citoyens ont déposé une plainte contre les entreprises israéliennes ZIM et El Al pour le transit illégal d’armes vers Israël.

    Les États sont tenus par des obligations en vertu du droit international humanitaire, du droit international des droits de l’homme, du droit pénal international et d’autres lois internationales, y compris la Charte des Nations Unies, de mettre immédiatement fin aux transferts d’armes et de suspendre toutes les licences d’armes destinées à Israël. Le récent arrêt de la Cour internationale de Justice qui reconnaît le risque de génocide à Gaza doit finir de convaincre les autorités belges, en accord avec la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide dont la Belgique est partie.

    Depuis le 7 octobre, Israël a bombardé des écoles, des hôpitaux, des camps de réfugiés et des habitations dans la bande de Gaza, tuant plus de 27 000 Palestiniens, dont plus de 12 000 enfants

    Arrêtons les attaques, plus de ventes d’armes à Israël ni de transferts d’armes depuis la Belgique. Les gouvernements devraient suspendre immédiatement ces transactions d’armes avec Israël.
    Plus que jamais, nous devons montrer à nos dirigeants que les gens du monde entier exigent qu’ils désamorcent cette situation terrible plutôt que de la nourrir directement. Cela ne réussira que si chacun de nous prend un moment pour s’exprimer.

    Voici notre chance. Signez cette pétition ! Arrêtons les attaques, plus de ventes d’armes à Israël.

      Appel aux parlements fédéral et régionaux pour qu’ils appliquent un embargo militaire en Belgique
      Retour en haut