Déclaration: Contre la guerre et les menaces d’utilisation de l’arsenal nucléaire

Contre la guerre et les menaces d’utilisation de l’arsenal nucléaire

/ février 28, 2022/ Coalition belge contre les armes nucléaires

La Coalition belge contre les armes nucléaires dont intal fait partie, condamne la décision russe de placer son arsenal nucléaire en alerte et la menace d’y recourir proférée par la voix de son président, ainsi que la menace similaire proférée ensuite par la France.

La Coalition belge contre les armes nucléaires appelle à la cessation immédiate des hostilités en Ukraine, au retrait de la Russie et à des négociations menant à une solution pacifique, et appelle à nouveau la Belgique à signer le Traité d’interdiction des armes nucléaires.

La prétendue « dissuasion » nucléaire n’empêche pas la guerre et pire, en Ukraine elle est utilisée pour la prolonger et ne peut que l’aggraver.

La semaine précédent son attaque, la Russie a mené un exercice nucléaire, tout comme l’OTAN l’a fait en octobre dernier et le fait chaque année depuis sa création. Ces exercices représentent eux aussi une menace implicite d’utiliser à nouveau des armes nucléaires et rendent de plus en plus probable l’utilisation même de ces armes.

Des menaces qui furent aussi proférées il y a peu, par les États-Unis, à l’encontre de la Corée du Nord. De telles menaces, implicites ou explicites, d’utiliser ces armes de destruction massive, sont irresponsables et inacceptables, d’où quelles proviennent.

Menaces et péril aggravés par la modernisation de l’arsenal nucléaire US déployé en Belgique et en Europe, pour des armes plus précises et à puissance modulable, ce qui tend aussi à rendre leur utilisation plus flexible et donc envisageable. Il en va de même pour les nouvelles armes hypersoniques russes à capacité duale. Tandis que de nombreux politiciens et médias prônent toujours la “dissuasion”, d’autres, comme le commandant suprême des force de l’OTAN en Europe, déclarent “être fan de l’utilisation flexible de l’arme nucléaire en premier“.

Toute guerre est une catastrophe humanitaire, un conflit nucléaire, même limité, serait pire encore. La destruction, la mort, l’horreur et les souffrances extrêmes et immédiates d’un nombre incalculable de civils, enfants compris, rendraient toute réponse médicale et humanitaire impossible. Les retombées – radioactives, économiques, politiques, nuiront aux populations durant des générations.

Les moyens financiers exorbitants, mis au service de ce potentiel suicide de l’humanité et de la destruction de son environnement, sont plus que jamais nécessaires pour relever les défis sociaux et environnementaux actuels.

La seule manière d’éviter un conflit nucléaire est le désarmement nucléaire. La grande majorité des nations s’y est engagée à travers le nouveau Traité d’interdiction des armes nucléaires, qu’attend la Belgique pour le signer ? Plus de 77% de la population belge y est favorable

Déclaration: Contre la guerre et les menaces d’utilisation de l’arsenal nucléaire
Retour en haut