Partenaires dans le Sud

Le climat emporte des vies chaque jour dans le Sud

Le climat emporte des vies chaque jour dans le Sud

Campagne CNCD-11.11.11 2012

Notre modèle de développement économique n'est pas soutenable. Si tout le monde suivait le modèle occidental, nous aurions besoin de cinq planètes. Chaque année, la quantité de ressources naturelles utilisées ne fait que s'accroitre. En 2011, nous consommions l’équivalent d’1,5 planète !


* Télécharger ici l'affiche de la campagne (1.6 MB)
* Avec Médecine pour le Tiers Monde, intal organise le 7 novembre une soirée concernant le changement climatique aux Philippines et les solutions possibles.
* Contactez le groupe CNCD-11.11.11 dans votre commune.

 

Israel assèche la Palestine

Israel assèche la Palestine

L'eau est un bien vital! Dans les territoires occupés, les colons israéliens consomment sept fois plus d'eau que les Palestiniens. L'Autorité palestinienne de l'eau accuse les politiques discriminatoires israéliennes de la gestion de cette ressource et rédige un plan alternatif du partage de l'eau prévu dans l'article 40 des accords d'Oslo. Une réelle évolution en la matière nécessitera aussi un rééquilibrage des rapports de force.


Toute l'eau pour les Israéliens, rien pour les Palestiniens

 

Le Nidal Center de Jérusalem ouvre à nouveau ses portes après trois ans

Le Nidal Center de Jérusalem ouvre à nouveau ses portes après trois ans

Daoud, coordinateur jeunesse chez HWC : “Nous ne nous attendions pas du tout à cela…”

Trois ans après l’invasion et la fermeture du centre communautaire des HWC à Jérusalem par l’armée israélienne, l’ordre de fermeture n’a pas été prolongé à son expiration. Cette bonne nouvelle fut une surprise pour les travailleurs et les bénévoles des comités, bien qu’ils aient toujours gardé espoir.


Daoud : « Cette semaine, tellement de gens ont pleuré de joie en venant au centre Nidal. Ça montre l’importance du centre pour la communauté ici. »

Traduit par: 
Claire Obolensky

Grandes inondations du début de mois d'août à Manille

A peine remise de ma semaine précédente, je découvre ce mardi 07 Août la ville de Manille sous un angle très particulier: aucun trafic en heure de pointe, personne ne déambulant les avenues, fast food trouvés portes closes, certaines maisons éclairées à l'aide de bougies et surtout, plus de 20 minutes d'attente pour prendre un Jeepneys!! Que se passait-il?

Le travail de Gabriela à General Santos (Mindanao)

 Partie 10 jours dans la ville la plus méridionale des Philippines, Général Santos, je fus accueille par les membres locaux de Gabriela. C'est la première fois qu'ils accueillaient une volontaire. 

Premier bilan de ces premiers jours

Il faut bien avouer que la semaine précédent le Sona ne fut pas n'importe quelle semaine.
Les moments de préparation furent intenses pour motiver les « troupes » des « urban poor ». En tant qu'observatrice, j'ai pu remarquer:

– que tous les membres de Gabriela (bureau principal et différents lieux de travail tel qu'à Montilupa) étaient extrêmement motivés pour préparer la manifestation (chants, création de caliquots,...)

Le grand jour est arrivé: Sona!

Après des mois de préparation auprès des différentes équipes Gabriela de différentes barangay, voilà qu'aujourd'hui les membres de l'organisation se mettent en route pour arriver sur la Commonwealth Avenue à Quezon City pour exprimer son mécontentement devant le Palais de la Nation.

Immersion dans la barangay de Montilupa

Le département « service aux personnes » a deux missions principales :

Début du voyage chez Gabriela

L'envie de participer à un projet de bénévolat me trottait en tête depuis un bon bout de temps... Il a fallu un peu de temps pour que la réflexion se fasse et finalement la décision fut prise pour cet été: je pars aux Philippines pendant un gros mois et demi pour découvrir les particularités du travail fait dans l'association appelée Gabriela.

Donner naissance aux Philippines

Donner naissance aux Philippines

Entre le couteau de cuisine et les hôpitaux impayables

L'histoire choquante de Jane, une Philippine de 28 ans, qui s'est administrée une césarienne au couteau de cuisine a choqué notre partenaire Gabriela aux Philippines. Cela démontre la non-existence d'un système de soins de santé accessible et efficace pour les plus démunis.


Pour Gabriela, si le pays avait un système de santé qui donnait la priorité à la santé maternelle, aucune mère ne devrait passer par une telle expérience. Selon le Center for Women Resources, il n'y a que 3.050 docteurs, 4.600 infirmières et 16.800 sage-femmes pour soigner les 90 millions de Philippins.