Sous la pression, le Centre belge de référence pour l’expertise sur l’Afrique centrale (CREAC) prend ses distances avec les propos tenus par Herman De Croo et Etienne Davignon !

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

C’est une avancée qui n’est pas des moindres. Le CREAC déclare prendre ses distances avec les propos tenus, lors de sa table ronde du 15 février 2021, par Herman De Croo et Etienne Davignon faisant l’apologie de la colonisation et méprisant la diaspora africaine (1). Grâce à la lettre ouverte, soutenue par de nombreux signataires, dénonçant les propos des deux hommes (2), le CREAC mis sous pression est ainsi obligé de réagir.

Comment le CREAC a réagi ?

La lettre a fait beaucoup de bruits au sein du centre de référence. Sa réputation est bien atteinte publiquement. Par un communiqué publié sur la première page de son site et adressé à l’ensemble des membres de son Conseil d’administration, le CREAC dit « Ces déclarations ne peuvent pas lui être attribuées et ne reflètent pas l’opinion de son Président. Le CREAC tient à prendre distance par rapport à de telles déclarations ». En outre, il précise qu’« il a pris des mesures concrètes au cours des cinq dernières années pour décoloniser la production de connaissances sur l’Afrique centrale ».

Soulignons que le communiqué ne cite pas les noms des auteurs des déclarations tout en précisant qu’elles ne reflètent pas l’opinion de son Président. Très étonnement, cela voudrait dire que les déclarations émises par son Président ne reflèteraient pas l’opinion de ce même Président. En l’absence d’excuses de la part des deux personnes ayant tenus les propos ciblés, nous ne voyons pas très bien ce qui permet au CREAC de parvenir à un tel raccourci ?!

Au CREAC, qui déclare se désolidariser du discours faisant l’apologie de la colonisation et des propos outrageants qui ont été tenus à l’égard de la diaspora africaine, nous demandons quelles sont les conclusions que le CREAC en tire s’agissant des deux protagonistes ?

Pour notre part, nous estimons que le Centre ne peut prendre ses distances avec des propos tenus par son Président tout en le maintenant à son poste. « Décoloniser » le CREAC doit aussi passer par des prises de position cohérentes et une réorganisation de la structure pour que celle-ci cesse d’être représentée par les chantres de la colonisation. On le voit avec cette table ronde : un Président qui défend la colonisation conduit à des invités comme Etienne Davignon et des échanges comme ceux-ci. Nous estimons que le Gouvernement belge doit lui aussi prendre une mesure forte de décolonisation en se désolidarisant d’Etienne Davignon par le retrait de son titre honorifique de Ministre d’Etat.

C’est pourquoi, nous demandons :

– le retrait du mandat de Président du Conseil d’administration du CREAC d’Herman De Croo ;

– le retrait du titre honorifique de Ministre d Etat d’Etienne Davignon ;

Nous maintenons également nos demandes reprises dans la lettre ouverte sur les propos outrageants des deux hommes.

Premiers signataires

1. Intal Globalize Solidarity 2. Bakushinta 3. Collectif Présences Noires 4. Collectif d’Associations des diasporas congolaises, burundaises et rwandaises de Belgique (CaCoBuRwa) 5. Sous L’arbre à Palabre 6. Change asbl 7. Afrique autrement 8. Bruxelles Panthères 9. Coordination Nationale d’Action pour la Paix et la Démocratie (CNAPD) 10. Mouvement contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Xénophobie (MRAX) 11. POUR la liberté d’écrire

1. Véronique Clette-Gakuba (Collectif Présences Noires, chercheuse, sociologie, ULB) 2. Georgine Dibua (coordinatrice Bakushinta, membre de CaCoBuRwa) 3. Isabelle Minnon (Intal Globalize Solidarity) 4. François Makanga (acteur, guide) 5. Paula Polanco (présidente d’Intal Globalize Solidarity) 6. Nordine Saïdi (militant décolonial et membre de Bruxelles Panthères) 7. Raphaëlle Bruneau (actrice) 8. Lucas Catherine (auteur) 9. Yves Kodjo Lodonou (militant décolonial et délégué syndical) 10. Hugues Lausberg Masikini (membre d’Intal Congo et de CaCoBuRwa) 11. Olivier Dossou (Conseil panafricain) 12. Bernadette Van Zuylen (coordinatrice Monde du site POUR la liberté d’écrire) 13. David Jamar (professeur de sociologie, UMONS) 14. Leslie Lukamba (militante décoloniale) 15. Tony Busselen (auteur) 16. Mouhad Rhegif (porte-parole Bruxelles Panthères) 17. Lucette Riyami (membre Intal Congo) 18. Pierre Marage (professeur émérite, ancien doyen de la Faculté des Sciences ULB) 19. Petya Obolensky (député parlement bruxellois) 20. Jean Pestieau (professeur émérite UCL) 21. Demba Moussa Dembele (économiste, membre du Forum social africain) 22. Safa Chebbi (militante antiraciste et décoloniale, Québec 23. Norman Ajari (professeur, Villanova University) 24. Nesrine Tedjini-Baïliche (militante antiraciste et décoloniale, Québec) 25. Amine Brahimi (universitaire, New York) 26. Aline Bosuma (anthropologue, artiste) 27. David Vanden Hauwe (compositeur, musicien) 28. Mwamba Mwepu Mwamba 29. Dady Kawaya 30. Gisele Mandaila (conseillère communale) 31. Sabrina Parent 32. Hellem Bodaya (FIDA asbl) 33. David Jamar (professeur de sociologie, UMONS) 34. Christian Savestre 35. Juliette Nijimbere (administratrice Déléguée de l’Asbl Ibirezi vy’Uburundi) 36. Daan Broos (photographe) 37. Marco Van Hees (député parlement fédéral) 38. Said Bouamama (auteur, sociologue, militant associatif) 39. Esther Kouablan (militante antiraciste, directrice du MRAX) 40. Grégoire Wallenborn (professeur ULB) 41. Thomas Berns (professeur ULB) 42. Ludo De Witte (auteur) 43. Françoise Thiry (auteur) 44. Lou Callewaert (fonctionnaire pensionné de la Direction Générale Développement, SPF Affaires Etrangères) 45. Marcelle Kom (militante décoloniale) 46. Flore MANATA KAPIA (médecin)

(1) https://www.eca-creac.eu/fr

(2) Voir la lettre ouverte à l’adresse suivante : https://www.intal.be/lettre-ouverte-propos-outrageants-dherman-de-croo-et-etienne-davignon-sur-la-colonisation-et-la-diaspora-africaine/

Sous la pression, le Centre belge de référence pour l’expertise sur l’Afrique centrale (CREAC) prend ses distances avec les propos tenus par Herman De Croo et Etienne Davignon !
Schuiven naar boven