HIS – TO – RI – QUE #BLACKLIVESMATTER

Onze verontschuldigingen, dit bericht is alleen beschikbaar in Frans.

Près de 15.000 personnes étaient rassemblées le dimanche 9 juin devant le Palais de Justice de Bruxelles, 2000 à Liège, 1200 à Anvers au cri de «Black Lives Matter» – «Les vies Noires comptent»!

Hommage et demande de justice pour George Floyd. Soutien au soulèvement en cours aux USA. Pour la fin des meurtres et des brutalités policières, là-bas comme ici.

Nous ne combattons pas le racisme par le racisme, nous combattons le racisme par la solidarité.

Lundi 25 mai, George Floyd, homme noir de 46 ans et père de deux filles, a été assassiné par un policier blanc, avec l’aide de trois autres agents. Sa longue agonie a été filmée en direct par des passants, provoquant l’écœurement et la colère dans tout le pays et à travers le monde.

George Floyd n’est que le dernier d’une longue liste d’Afro-Américains tués par la police. Mais sa mort a été comme un détonateur en pleine crise du COVID-19 aux Etats-Unis où on a 2,5 fois plus de chances d’être contrôlé par la police quand on est Noir que quand on est Blanc. Le nombre de morts par la police en 2019 est de 1099 personnes dont l’immense majorité est Noir. Entre 2013 et 2019, seul 1% de cas de brutalités policières ont conduit à une condamnation.

En Belgique aussi, l’extrême-droite reprend les mots d’ordre de Trump qui accuse les antifascistes d’être des terroristes. Le leader du Vlaams Belang, Tom Van Grieken, a partagé le tweet de Trump contre les antifascistes. Il s’agit donc aussi d’une lutte contre la montée de l’extrême-droite.
En Belgique aussi, il existe une discrimination et un racisme structurel. Les chiffres 2019 d’Unia le confirment : le racisme s’exprime dans tous les secteurs de la société belge. Cela touche divers domaine comme le logement, le travail, etc.

C’était émouvant et révoltant d’écouter les témoignages des familles des victimes de meurtres et brutalités policières en Belgique. De tous ces témoignages, il ressort une réalité froide et inacceptable : une police et un système judiciaire qui, par son inaction et ses sérieux dysfonctionnements, permet l’impunité des policiers racistes. Le gouvernement belge doit faire des sérieuses réformes rapidement, sinon il s’agit d’un permis de tuer qu’on accorde aux policiers. Contre les brutalités policières et l’impunité, nous avons crié «Trop, c’est trop!».

A ces témoignages ont fait éclatés la violence policière contre les sans-papiers qui sont une des premières cibles de la Police. Ils vivent la peur au ventre en permanence. Face à cela, il est urgent de régulariser tous les sans-papiers ! Pour une vie digne !

Autre fait marquant, c’est qu’un lien a été fait très vite avec notre passé colonial raciste et violent au Congo. Le 1e juin, un jeune bruxellois de 14 ans a lancé une pétition qui exige «d’enlever toute statue en hommage à Léopold II. En commençant par celle sur la place Trône. ». Celle-ci a déjà récolté aujourd’hui plus de 57 000 signatures. Avec cette pétition les signataires demandent à la Ville de Bruxelles d’enlever les statues au plus tard le 30 juin – date importante car c’est ce le jour anniversaire des 60 ans de l’indépendance de la RDC.

C’est un thème qui touche vraiment les jeunes générations de la diaspora, mais également de toutes les communautés. Ce n’est pas un thème du passé que nous devons commémorer de temps en temps. Il est le pivot du débat actuel sur la décolonisation belge et est lié à la manière que l’establishment a structurellement façonné le racisme en Belgique.

Racisme et colonialisme : les deux faces d’une même pièce

Dans l’histoire de la lutte antiraciste en Belgique cette mobilisation #BlackLivesMatter va compter. Espérons et faisons que ce soit le début d’un large et puissant mouvement antiraciste dans ce pays. Alors que prend forme un antiracisme politique- porté par les premiers concernés qui veulent s’émanciper en prenant la tête de la lutte comme aujourd’hui, soyons également conscient de l’immensité de la tâche qui nous attends pour assurer l’unité des dominés et des exclus du système capitaliste. Des dominés que la race et le racisme institutionnel empêchent encore de se regarder comme des frères et sœurs en humanité, et des compagnons de combat.

Aujourd’hui en tout cas, jour de célébration!! Parce qu’un peuple qui lutte est un peuple en bonne santé! C’était beau. C’était puissant.

Ensemble nous sommes plus fort pour lutter contre les discriminations et le racisme structurels liés à un même modèle économique : le capitalisme

#BlackLivesMatter #StopNegrophobie #StopIslamophobie #fightracism
#JusticePourGeorgeFloyd #JusticePourAdil #JusticePourMehdi #JusticeDieumerciKanda #JusticePourLamineBangoura #JusticePourMawda

HIS – TO – RI – QUE #BLACKLIVESMATTER
Schuiven naar boven