AXA : Arrêtez d’investir dans l’apartheid israélien

Selon un dernier rapport de ProFundo, AXA investit directement 7 millions de dollars dans 3 banques israéliennes: Bank Leumi, Israeli Discount Bank et Mizrahi Tefahot Bank. Ces banques sont reprises dans la base de données des Nations Unies comme participant à des violations graves des droits humains.

AXA possède également 9.03% de « Equitable Holding », une entreprise très complice avec l’apartheid israélien. En effet, Equitable Holdings, investit près de 157 millions de dollars dans 5 banques israéliennes (Bank Hapoalim, Bank Leumi, First International Bank of Israel, Israel Discount Bank, and Mizrahi Tefahot Bank) ainsi que dans la plus grande entreprise d’armement israélienne, Elbit Systems. Cette entreprise fournit la technologie pour le mur israélien, déclaré illégal par la Cour Internationale de Justice. Elle fabrique entre autres des drones utilisés pour bombarder la bande de Gaza et produit également des bombes à fragmentation. C’est pour cette raison que HSBC a cessé de financer Elbit. A noter que la Belgique a été le premier pays à interdire les munitions à fragmentation, en 2006.

Selon Human Rights Watch, “la plupart des banques israéliennes fournissent des services qui aident à soutenir l’occupation illégale, à l’entretenir et l’élargir grâce au financement des constructions dans les territoires occupés en Cisjordanie. Les colonies israéliennes sont illégales, elles sont considérées comme des crimes de guerre selon le droit international et elles privent les Palestiniens de leurs terres, leurs ressources naturelles et leurs moyens de subsistance. » Les cinq banques israéliennes financées par AXA (Bank Hapoalim, Bank Leumi, Bank Mizrahi-Tefahot, First International Bank of Israel and Israel Discount Bank) sont des maillons essentiels dans la chaîne de cette oppression.

C’est pour cela que nous exhortons que AXA arrête ces investissements.

Le 30 juin 2020 a lieu une Assemblée Générale de AXA. Signez ici une lettre pour le PDG.

Cette action cadre dans la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions)

Retour en haut