Palestine

G4S de plus en plus sous pression à Bruxelles

G4S de plus en plus sous pression à Bruxelles

Après l'Atomium, c'est au tour des horodateurs de Molenbeek

La multinationale G4S, qui bafoue le droit international dans les territoires palestiniens, possède beaucoup de contrats avec les autorités publiques. La campagne d'intal sur la sécurité de l'Atomium continue maintenant à Molenbeek, où G4S est en charge du transport de l'argent des horodateurs.


G4S est actif en tant qu'entreprise de sécurité dans plus de 110 pays. L'un de ceux-ci est Israël. L'organisation israélienne Who Profits a publié une étude sur les contrats de G4S dans les colonies illégales. Ils démontrent également que l'entreprise est impliquée dans la sécurité des checkpoints et des prisons.

L’armée Israélienne enlève la parlementaire palestinienne Khalida Jarrar

L’armée Israélienne enlève la parlementaire palestinienne Khalida Jarrar

Sanction après l'adhésion de la Palestine à la cour pénale internationale ?

Il fait encore noir le 2 avril lorsqu’une trentaine de soldats lourdement armés encerclent la maison de l’avocate des droits de l’homme, féministe et parlementaire Khalida Jarrar à Ramallah. Quelques instants plus tard, la porte est défoncée et ils se précipitent à l’intérieur. L’époux de Khalida est maîtrisé et immobilisé tandis que les soldats passent les menottes à Khalida et l’emmènent vers une destination inconnue.


Ce même jour, elle est accusée par une porte-parole israélienne de menacer la sécurité de la région, mais cette accusation ne donne pas lieu à une inculpation formelle. Sans aucune forme de procès, comme avéré quelques jours plus tard, elle est contrainte à 6 mois d’enfermement. Que se cache-t-il derrière cette condamnation ?

Traduit par: 
Emilie Rao

Bruxelles, romps les liens avec l’occupation de la Palestine : Stop G4S !

Bruxelles, romps les liens avec l’occupation de la Palestine : Stop G4S !

Flashmob, Bruxelles, 7 mars 2015

Le 7 mars, intal Bruxelles-Palestine a organisé une flashmob devant l'Atomium, sécurisée par G4S, une multinationale qui est active dans les territoires occupés palestiniens et qui viole le droit international. Intal appelle le gouvernement bruxellois à ne pas conclure de contrat avec des entreprises qui sont impliquées dans l'occupation de la Palestine.


Reconnaissance de la Palestine : une résolution indigne de la Belgique

Reconnaissance de la Palestine : une résolution indigne de la Belgique

Avec de nombreuses autres organisations dont intal, (liste ci-dessous), le CNCD-11.11.11 déplore l’adoption d’une résolution liant la reconnaissance de l’État palestinien à des conditions irréalistes et la reportant sine die.


En effet, cette résolution proposée par les quatre partis de la majorité gouvernementale (MR, N-VA, Open VLD, CD&V) a finalement été votée mardi en Commission des Relations extérieures de la Chambre des représentants en dépit des contestations de bon sens exprimées lors du débat et lors du vote par l’ensemble des partis de l’opposition.