Palestine

Manifestation à Tel-Aviv contre le bombardement israélien

Aujourd'hui, Robin, Claudia et moi-même avons participé à un rassemblement organisé à Tel-Aviv. Une initiative de femmes en noir pour la paix a réuni environ 200 militants dans le centre de la ville. Ceux-ci ont crié leur opposition au bombardement israélien contre le peuple palestinien dans la bande de Gaza.

Soutenez Gaza: aidez à garantir des soins médicaux!

Soutenez Gaza: aidez à garantir des soins médicaux!

Les hôpitaux de Gaza ont déclaré l'état d'urgence

[M3M Médecine pour le Tiers Monde lance un appel pour soutenir l'hôpital Al Awda à Gaza. www.m3m.be]

Pendant que mardi soir tous les médias se concentraient sur sept buts allemands au Brésil, Gaza devait digérer 160 raids aériens israéliens.


L'occupation israélienne débouche à nouveau sur une escalade de la violence

L'occupation israélienne débouche à nouveau sur une escalade de la violence

Plus de 10 morts et 600 arrestations depuis le 12 juin 2014

[les chiffres datent du 8 juillet 2014]

Le 12 juin 2014, trois colons israéliens disparaissaient en Cisjordanie occupée. Bien avant qu'on ne les ait retrouvés tous les trois morts, Israël avait déjà sa réponse toute prête. Une nouvelle punition collective pour tout le peuple palestinien.


Les chiffres parlent d'eux-mêmes. En moins d'un mois, plus de 10 Palestiniens ont perdu la vie en Cisjordanie et à Gaza. Plus de 600 personnes ont été arrêtées. Plus de 2.400 habitations et bureaux ont été perquisitionnés.

La situation des grévistes de la faim palestiniens est critique

La situation des grévistes de la faim palestiniens est critique

Samedi 31 mai, 1500 prisonniers politiques palestiniens décidaient massivement d'entrer en grève de la faim par solidarité avec une centaine de collègues qui, eux aussi, sont en grève de la faim depuis plus d'un mois déjà. Leur situation est de plus en plus critique.


Le 24 avril, une centaine de prisonniers palestiniens décidaient d'entamer une grève de la faim parce qu'ils exigent d'être mis en accusation. Jusqu'à ce jour, ils sont en effet détenus sans accusation concrète et donc sans procès non plus ni droit à la défense et sans perspective de libération.

Les impôts européens continuent à soutenir l'industrie de sécurité israélienne

Les impôts européens continuent à soutenir l'industrie de sécurité israélienne

La commission européenne signe ce week-end un accord avec Israël, accord qui doit permettre à ce pays d'avoir accès aux subsides européens pour la recherche. De cette manière, le contribuable européen continue à financer l'oppression et le sous-développement de la Palestine.


Le président de la commission européenne, Barroso, n'hésite pas à condamner d'abord l'expansion des colonies israéliennes en Palestine, pour se rendre quelques jours plus tard en Israël et y proposer des fonds de la recherche européenne. Il ira signer un accord confirmant la participation israélienne au programme européen Horizon 2020.
 

Stop aux relations économiques de la Belgique avec les colonies israéliennes !

Stop aux relations économiques de la Belgique avec les colonies israéliennes !

Dans le cadre de la campagne Made in Illegality

Pétition / Demandez au gouvernement belge d’agir pour mettre fin aux relations économiques avec la colonisation israélienne.


Lancée en mars dernier, la campagne Made in Illegality se poursuit avec une lettre-pétition qui s’adresse au gouvernement belge.

La Palestine et le nouveaux avions de combat à l’Assemblée Générale

La Palestine et le nouveaux avions de combat à l’Assemblée Générale

Le PS, Ecolo, le sp.a et le PTB-Go/PVDA+ ont répondu présents à une discussion corsée

Ce samedi 26 avril, dans le cadre de son Assemblée Générale annuelle des Membres, intal a organisé un débat. Avec la Palestine et la possible acquisition de nouveaux avions de combat par l’armée belge, nous avons traité de deux sujets qui tiennent à cœur à intal.


Le PS, Ecolo, le sp.a et le PTB-GO!/PVDA+ diffèrent régulièrement dans leurs opinions.

Vous pouvez revoir l’entièreté du débat ci-dessous (en FR et NL). Du début à la 52-ième minute le sujet discuté a été l’acquisition des avions de combat. A partir de là, il s’agit des points de vue des partis sur la Palestine.

Traduit par: 
Grégory

Drones sur Gaza : « Nous disons que c’est un feu d’artifice »

Drones sur Gaza : « Nous disons que c’est un feu d’artifice »

Israël envoie de plus en plus de drones sur la population de Gaza. C’est ainsi qu’il crée un climat d’angoisse et de terreur. Il y a des morts, des enfants aussi en sont souvent les victimes. Mais, pour les observateurs européens, c’est manifestement un point aveugle.


Comme chaque année, l’Europe publie un rapport sur la situation à Gaza. Ce qui est intéressant, dans ce rapport, c’est qu’il examine de nombreux aspects de la vie sociale, économique et politique dans la bande de Gaza. Aussi le fait que les observateurs européens passent complètement sous silence le recours aux drones est très étonnant.

Vivre avec l’occupation ou comment les jeunes Palestiniens se débrouillent avec la répression israélienne

Vivre avec l’occupation ou comment les jeunes Palestiniens se débrouillent avec la répression israélienne

Les jeunes de Jérusalem vivent sous l’œil qui voit tout de l’occupant israélien. Des centaines de caméras enregistrent tout ce qui se passe dans les rues, les check-points contrôlent l’accès aux quartiers, la police est omniprésente. Les jeunes Palestiniens sont prisonniers dans leur propre capitale.


Cela, les étudiants de l' Al Quds University l’ont appris à leurs dépens le 22 janvier dernier. La police israélienne a fait irruption en masse sur le campus et a assailli les étudiants à coups de balles en caoutchouc et de gaz lacrymogènes. Plus d’une centaine d’étudiants ont dû être soignés pour des problèmes des voies respiratoires.

Ariel Sharon, une vie dédiée à la violence coloniale

Ariel Sharon, une vie dédiée à la violence coloniale

La vie d’Ariel Sharon se confond avec l’histoire violente et raciste de l’Etat d’Israël. Ses agissements furent autant de motifs pour développer une solidarité contre l’occupation et la répression israélienne.


Né en Palestine, ce mot qu’il détestait tant, Ariel Sharon est né Scheinerman en 1928, dans le kibboutz de Kfar Malal au nord de Jaffa. Israël n’existe alors pas encore et c’est depuis les colonies juives que le mouvement sioniste prépare la création d’un Etat juif d’où seront expulsés les autochtones palestiniens. A 16 ans, il entre à la Haganah, la milice de sécurité sioniste.