Droits de l'Homme

Déclaration finale du Sommet des Peuples 2015 de Bruxelles

Déclaration finale du Sommet des Peuples 2015 de Bruxelles

En anglais et en espagnol

Les 10 et 11 Juin a eu lieu à Bruxelles le Sommet des Peuples, simultanément au sommet de la CELAC-UE. 1500 participants de 43 pays à travers le monde, representant 346 organisations sociales, groupes politiques et médias sociaux ont participé aux groupes de travail et au meeting de solidarité finale. 106 organisations ont appelé à la participation au sommet. Vour trouverez ci-dessous la déclaration finale en anglais et en espagnol.


We, the Peoples of the Americas and Europe are gathered at the People's Summit in Brussels on 10 and 11, 2015, with more than 1500 delegates representing 346 organizations and social movements from 43 countries.
As part of a united and supportive debate, the participants in the conferences and seven workshops of the People’s Summit

DECLARE:

OUR SUPPORT FOR LATIN AMERICAN REGIONAL INTEGRATION AND OPPOSITION TO IMPERIALIST INTERVENTION

L’armée Israélienne enlève la parlementaire palestinienne Khalida Jarrar

L’armée Israélienne enlève la parlementaire palestinienne Khalida Jarrar

Sanction après l'adhésion de la Palestine à la cour pénale internationale ?

Il fait encore noir le 2 avril lorsqu’une trentaine de soldats lourdement armés encerclent la maison de l’avocate des droits de l’homme, féministe et parlementaire Khalida Jarrar à Ramallah. Quelques instants plus tard, la porte est défoncée et ils se précipitent à l’intérieur. L’époux de Khalida est maîtrisé et immobilisé tandis que les soldats passent les menottes à Khalida et l’emmènent vers une destination inconnue.


Ce même jour, elle est accusée par une porte-parole israélienne de menacer la sécurité de la région, mais cette accusation ne donne pas lieu à une inculpation formelle. Sans aucune forme de procès, comme avéré quelques jours plus tard, elle est contrainte à 6 mois d’enfermement. Que se cache-t-il derrière cette condamnation ?

Traduit par: 
Emilie Rao

Multinationales: ennemi mortel du climat

Multinationales: ennemi mortel du climat

"Toutes les cinq secondes, c'est l'équivalent du poids d'une Tour Eiffel de ressources naturelles qui est prélevé des écosystèmes et des mines."

A l'heure actuelle où l'on constate que les multinationales sont de plus en plus puissantes, il est important de réfléchir aux impacts climatiques et environnementaux que celles-ci engendrent.


En effet, les multinationales étendent leurs activités partout autour de la planète à travers des délocalisations, fusions-acquisitions, alliances commerciales, investissements à l'étranger mais aussi grâce aux différents traités ou accords internationaux qui leur laissent un champ d'action de plus en plus large et libre.

Bruxelles, romps les liens avec l’occupation de la Palestine : Stop G4S !

Bruxelles, romps les liens avec l’occupation de la Palestine : Stop G4S !

Flashmob, Bruxelles, 7 mars 2015

Le 7 mars, intal Bruxelles-Palestine a organisé une flashmob devant l'Atomium, sécurisée par G4S, une multinationale qui est active dans les territoires occupés palestiniens et qui viole le droit international. Intal appelle le gouvernement bruxellois à ne pas conclure de contrat avec des entreprises qui sont impliquées dans l'occupation de la Palestine.


Le massacre d'Ayotzinapa : emblème d'un pays en crise

Le massacre d'Ayotzinapa : emblème d'un pays en crise

Les parents Ayotzinapa témoignent à Bruxelles (en espagnol)

Ces derniers mois, le Mexique a fait la une des journaux partout dans le monde suite au massacre dit des 43 étudiants d'Ayotzinapa. Le 26 septembre dernier, les étudiants de l'école Normale rurale d'Ayotzinapa ont voulu se rendre à une manifestation. Se sentant visé, le maire de la ville d’Iguala a ordonné à la police de leur «donner une leçon».


Les étudiants sont arrêtés et trois sont tués sur le champ par les forces de l’ordre locales. Peu après, quarante-trois jeunes étudiants, parmi lesquels de nombreux «indigènes», sont détenus par la police et ne reviendront jamais.

Chronologie de la campagne Stop the Killings

Chronologie de la campagne Stop the Killings

'Stop the Killings' est une plate-forme fondée en 2006. Ces dernières années, nous avons mené beaucoup d'actions et remporté quelques victoires. Vous trouverez ici la liste des défis auxquels nous avons été confrontés au fil des années et comment nous les avons affrontés.



17 au 30 avril 2015: Mme Edita Burgos, mère de Jonas Burgos, l'activiste philippin disparu, est de passage en Belgique.

13 février 2015: Visite de Elmer Labog, président du syndicat philippin KMU. Petit rapport de l'activité organisée à Leuven.