Guerre et Occupation

« Les gouvernements européens sont les complices silencieux de ce qui se déroule à Gaza »

« Les gouvernements européens sont les complices silencieux de ce qui se déroule à Gaza »

Interview de l’Ambassadeur de Bolivie

Une revue de la presse internationale de ces derniers jours nous montre que l’Amérique latine est bien loin d’avoir la même opinion sur l’agression israélienne à Gaza que celle de nos gouvernements européens. Intal a voulu confirmer ces informations en rencontrant René Fernandez, l’Ambassadeur de Bolivie à Bruxelles.


Intal : Monsieur l’Ambassadeur, quelle est la position du gouvernement bolivien sur le conflit en cours à Gaza ?

René Fernández (RF) : La Bolivie a dénoncé sans ambages les actions disproportionnées et brutales d’Israël. L’armée israélienne a massacré des innocents, des enfants, des femmes, des personnes âgées. Elle a détruit des maisons et l’appareil productif du peuple palestinien.

Dix jeunes de retour de Palestine, plein de détermination

Dix jeunes de retour de Palestine, plein de détermination

Après deux semaines passées en Palestine, le groupe intal de Charleroi est de retour en Belgique. Les dix participants sont en forme, malgré ce périple très intense en événements et en émotions.


Après leur passage en Israël, le groupe a continué le voyage de solidarité dans les territoires palestiniens occupés, en Cisjordanie. A côté des visites à nos partenaires et à d'autres organisations sociales, leur séjour a été ponctué par l'ensemble des manifestations et des tensions qui résultent de l'attaque contre Gaza. En Cisjordanie, ils ont aussi continué à découvrir en quoi l'occupation rend une vie normale impossible au jour le jour.

Gaza, le contexte du conflit

Gaza, le contexte du conflit

Les bases politiques, militaires et économiques d'une occupation

Gaza est-il la faillite de 2 peuples qui ne parviennent pas à se comprendre et à cohabiter en paix? Cette analyse ignore la réelle base du conflit: les bases politiques, militaires et économiques de l'occupation.


A  la base des conflits précédents, de ce conflit et des conflits à venir, l'occupation illégale des territoires Palestiniens par Israël, le vol colonial des matières premières et la répression militaire qui permettent de maintenir cette situation.

« Même chez eux ils n'ont pas le droit de s'exprimer »

Le dimanche 20 juillet, une manifestation s'est déroulée Bethlehem, dans un élan de solidarité pour nos frères de Gaza qui se font massacrer.

Bethlehem est une ville située un peu au sud de Jérusalem, en Cisjordanie. Les manifestants se dirigeaient vers un quartier israélien et ont été stoppés par l'armée. Ce qui est dégueulasse car même chez eux en Cisjordanie, ils n'ont pas le droit de s'exprimer.

Prisonnier politique pendant 26 ans

Getuigenis uit Gaza: Taghrid Atallah

De sport van het doden gapen

Door: Taghrid Atallah - Vertaling: Kristof B

Gepubliceerd maandag 14 juli, 2014  

 

Op de vijfde dag van de Israëlische oorlog voelt het meer als het vijfde jaar. Ik word wakker, controleer of ik nog leef, maar heb geen zin om te weten wat het nieuwste dodental is.

Manifestation à Tel-Aviv contre le bombardement israélien

Aujourd'hui, Robin, Claudia et moi-même avons participé à un rassemblement organisé à Tel-Aviv. Une initiative de femmes en noir pour la paix a réuni environ 200 militants dans le centre de la ville. Ceux-ci ont crié leur opposition au bombardement israélien contre le peuple palestinien dans la bande de Gaza.

Soutenez Gaza: aidez à garantir des soins médicaux!

Soutenez Gaza: aidez à garantir des soins médicaux!

Les hôpitaux de Gaza ont déclaré l'état d'urgence

[M3M Médecine pour le Tiers Monde lance un appel pour soutenir l'hôpital Al Awda à Gaza. www.m3m.be]

Pendant que mardi soir tous les médias se concentraient sur sept buts allemands au Brésil, Gaza devait digérer 160 raids aériens israéliens.


L'occupation israélienne débouche à nouveau sur une escalade de la violence

L'occupation israélienne débouche à nouveau sur une escalade de la violence

Plus de 10 morts et 600 arrestations depuis le 12 juin 2014

[les chiffres datent du 8 juillet 2014]

Le 12 juin 2014, trois colons israéliens disparaissaient en Cisjordanie occupée. Bien avant qu'on ne les ait retrouvés tous les trois morts, Israël avait déjà sa réponse toute prête. Une nouvelle punition collective pour tout le peuple palestinien.


Les chiffres parlent d'eux-mêmes. En moins d'un mois, plus de 10 Palestiniens ont perdu la vie en Cisjordanie et à Gaza. Plus de 600 personnes ont été arrêtées. Plus de 2.400 habitations et bureaux ont été perquisitionnés.

La situation des grévistes de la faim palestiniens est critique

La situation des grévistes de la faim palestiniens est critique

Samedi 31 mai, 1500 prisonniers politiques palestiniens décidaient massivement d'entrer en grève de la faim par solidarité avec une centaine de collègues qui, eux aussi, sont en grève de la faim depuis plus d'un mois déjà. Leur situation est de plus en plus critique.


Le 24 avril, une centaine de prisonniers palestiniens décidaient d'entamer une grève de la faim parce qu'ils exigent d'être mis en accusation. Jusqu'à ce jour, ils sont en effet détenus sans accusation concrète et donc sans procès non plus ni droit à la défense et sans perspective de libération.