Femmes, santé et empowerment

Des partenaires d'intal ont participé à la 11ème Rencontre Internationale Femmes et Santé (RIFS), du 13 au 17 septembre 2011, à Bruxelles


Trois de nos partenaires, venant des Philippines, de la Palestine et d'Amérique latine, ont voyagé jusqu'à Bruxelles, afin de participer à la 11ème Rencontre Internationale Femmes et Santé (RIFS). Plus de 300 femmes venant de partout dans le monde qui se battent pour le droit à la santé des femmes ont échangé leurs connaissances, expériences et stratégies. Quelques membres d'intal ont accompagné nos partenaires et en ont fait un rapport.


Contributions de nos partenaires lors de la Rencontre Internationale Femmes et Santé:  

La Réunion Internationale Femmes et Santé a eu lieu pour la première fois à Rome en 1975. Les problèmes et les défis que rencontrent les femmes semblent à première vue très différents, selon le pays et la société dans lesquels vivent les femmes. Pourtant la rencontre a permis de se rendre compte que même si les problèmes des femmes semblaient différents, ils faisaient partie de la même lutte. Cela a été un échange passionnant où la santé et les droits des femmes ont été replacé dans un contexte plus large.

Manisha Gupte (Inde), qui a introduit la rencontre, a souligné les nombreuses contradictions qui semblaient de plus en plus complexes. Ainsi a-t-elle parlé entre autres du comportement contradictoire des États qui, sous prétexte de sécurité, sont devenus plus draconiens, ferment leurs frontières, rentrent dans la sphère privée, tout en abandonnant des lieux où ils auraient mieux fait de rester. A l'instar de la privatisation des services publics qui comporte beaucoup de risques pour l'accès aux soins de santé, à l'éducation et à d'autres services essentiels, surtout pour les femmes.

Elle a également évoqué le paradoxe de la technologie médicale. D'un côté, on impose de faire des traitements qui ne sont pas nécessaires, car les médecins et les hôpitaux ont besoin de revenus pour l'amortissement de leurs appareils médicaux. D'un autre, il n'existe aucune technologie pour la tuberculose ou la malaria.

La croissance économique dans son pays n'est pas non plus une histoire positive pour les femmes. En Inde, la croissance économique a mené au pire ratio hommes/femmes du monde. Celui qui a plus d'argent, doit donner une plus grande dot et préfère donc avoir un garçon qu'une fille. La croissance économique a également abouti à une inégalité sociale plus grande, avec un plus grand impact sur les femmes que sur les hommes.

Pendant la Rencontre Internationale Femme et Santé, l'importance de l'impact des différents facteurs sociaux, économiques, culturels et politiques sur la santé des femmes a été soulignée. Nos partenaires ont décrit pendant la rencontre le contexte de leur pays ou de leur région et quels facteurs influencent la santé et les droits dans leurs pays. Ils ont également parlé de l'importance de l'empowerment pour le droit à la santé. Bien que l'empowerment des femmes devienne de plus en plus une stratégie de développement, nos partenaires insistent sur la dimension collective de l'empowerment, le renforcement de la confiance en soi et l'émancipation individuelle ne sont que la première étape afin de réaliser des changements structurels.

Pour plus d'informations sur la Rencontre Internationale Femmes et Santé: http://www.11rifs.org