Chili: Grève dans l’une des plus grandes mines de cuivre au monde 

 

Grève dans l’une des plus grandes mines de cuivre au monde ;

 

Le 9 février, 2500 mineurs chiliens se sont mis en grève dans l’une des plus grandes mines de cuivre au monde.  La mine ESCONDIDA appartient aux deux géants du secteur privé, BHP Billiton et Rio Tinto PLC (anglo-australiens) et produit 20% de la production chilienne d’or « rouge », le cuivre.  

Les travailleurs en grève demandent 7 % de revalorisation salariale alors que le prix du cuivre a connu une augmentation du prix de 27 % en 2016, et devrait poursuivre cette montée en flèche d’ici 2020.

Les syndicats dénoncent également la stratégie des entreprises minières qui diminuent le coût des salaires en contournant les négociations collectives. Pour ne pas payer les primes et salaires négociés avec les syndicats, ils suppriment des milliers d’emplois en les remplaçant par les nombreux sous-traitants.

Les mineurs sont conscients de leur force : sans eux, il n’y a  pas de productions, s’il n’y a pas de production , il n’y a pas de bénéfices : «Le minimum que nous demandons – a répété le dirigeant du syndicat Jaime Thenoux – est de pouvoir maintenir les bénéfices de la convention collective actuelle» .  Leurs revendications dépassent de loin le seul cas de la mine ESCONDIDA.

Elles visent une plus juste répartition des bénéfices généralement accaparés par les seuls actionnaires des multinationales extractivistes. 

 

No votes yet