Ernesto, le Che du centre de réhabilitation

Le 3 juillet 2010 – Centre de réhabilitation et intégration dans la société

Rencontre avec Ernesto, coordinateur du centre.

 

Jai été un toxicomane et trafiquant international de drogue. Si je crois au changement aujourd’hui, c’est parce que moi-même j’ai changé ! Je travaille dans ce centre pour donner la même chance à ces jeunes en les aidant à s'en sortir.

Au Venezuela, on ne peut pas encore dire que nous vivons dans le socialisme car il est encore au stade fœtal. Pour éclore, il a besoin d’un nouveau système de pensée, d'un nouvel homme. Il faut savoir que la lutte socialiste dure depuis 50 ans déjà et que le socialisme a toujours existé dans notre culture indigène. En clair, la révolution socialiste n’est pas arrivée avec Chavez.

On se bat pour une égalité profonde dans la société et non pour une démocratie sociale qui accorde quelques privilèges sociaux. Nous avons une démocratie sociale qui n’est pas encore arrivée au socialisme et la classe qui doit porter cette révolution est la classe ouvrière mais celle-ci n’a pas une forte conscience politique.

Le parti veut créer des conseils communaux uniquement socialistes alors que ces conseils devraient rester ouverts à tous les points de vue. Il existe dans le socialisme différentes visions et il est naturel qu' il y ait un débat ! Les différents pouvoirs communaux devraient travailler ensemble pour créer un « contre »-pouvoir et parler de ce qui ne va pas. Aujourd’hui, il faut être socialiste en faveur de la révolution pour pouvoir faire partie du conseil communal. Rappelons qu’il y a des humanistes qui ne sont pas forcément engagés politiquement et qu’il y a des activistes dans l'état qui se disent socialistes, révolutionnaires mais ne le sont pas sur le terrain. Ceux-là doivent être chassés de leurs fonctions et ceci implique la nécessité d'une révolution au sein même de la révolution!

Etant conscient de la présence de personnes incompétentes dans le parti, les pouvoirs populaires doivent constituer un contre-pouvoir pour exiger de ces personnes de faire correctement leur travail.

La gauche doit aussi être unie. Chavez est un des seuls qui a pu unifier des gens du parti, de la gauche et l'ALBA. A l'heure actuelle, par son statut d'unificateur, il est un personnage incontournable mais je n'aime pas le mot “chavisme” car nous devons suivre des idéaux et non des hommes. Chavez n'est pas un Dieu mais un fou conscient qui a remis à nouveau le débat sur le socialisme en avant. Pour ça, beaucoup de gens s'identifient en lui.

 Par conséquent, les critiques ne doivent pas être émises seulement contre Chavez mais aussi et surtout envers nous-mêmes car la révolution et le socialisme devrait d'abord être nous, le peuple!

 Il faudrait aussi pouvoir construire un socialisme vénézuélien basé sur notre culture, nos valeurs, à partir de notre contexte historique et non importer le socialisme de Cuba ou de l’ex-URSS même si on peut s’en inspirer…Rappelons que nos racines indigènes portent une culture socialiste à partir de laquelle on peut déjà partir.

 “Il est en train de mourir quelque chose qui ne peut pas mourir et en même temps il est en train de naitre quelque chose qui a du mal à naître.”

Bien qu'il soit pro-Chavez, Ernesto garde le discernement nécessaire à travers son esprit critique pour permettre au processus révolutionnaire de progresser. Un discernement et un esprit critique que beaucoup de "Chavistes" n'ont pas tant ils sont dans l'émotionnel.

Cette rencontre m'a boulversée car Ernesto m'a donné la preuve qu'on pouvait changer et changer les choses autour de soi. Il m'a conforté dans l'idée que nous ne pouvons travailler sur le monde que si nous travaillons sur nous-mêmes aussi. J'ai eu la chance de comprendre que la révolution était de réinventer sa vie...

BijlageSize
P1090749.jpg175.63 KB
No votes yet

Coucou

Coucou Amel

Super d'avoir de vos nouvelles sud americainedepuis le notre au centre de la Bulgarie. Suis impatient aue vous nous racontiez tout une fois de retour!!!! Ici le pays est magnifique mais on sent vraiment aue le pays s'est arrete il y a vingt ans. Embrasse tout le mode pour moi et au plaisir de se revoir d'ici aa semaines