Palestine

70 ans NAKBA – Stop l'impunité et le massacre

70 ans NAKBA – Stop l'impunité et le massacre

Aujourd'hui, 14 mai 2018, nous dénombrons au moins 52 Palestinien.ne.s tué.e.s et plus de 2000 blessé.e.s par des tireurs d'élite israéliens dans la bande de Gaza. Un vrai massacre. Ces Palestinien.ne.s non-armés ont été tué.e.s par des tireurs d'élite israéliens.


Pendant ce temps, Israël inaugure en grande pompe l'ambassade américaine à Jérusalem et célèbre son independance. De son côté, le 15 mai est une journée hautement symbolique pour les Palestinien.ne.s ; la Nakba.

La Nakba : cauchemar et résistance des Palestiniens

La Nakba : cauchemar et résistance des Palestiniens

Ce 15 mai sera commémoré le 70e anniversaire de la Nakba (« catastrophe »). Le terme désigne les conséquences pour les Palestiniens de la défaite des armées arabes face aux troupes sionistes en 1948. La plus importante de ces conséquences est l’expulsion de près de 750 000 personnes des territoires conquis par Israël.


La NAKBA est commémorée chaque année par les Palestiniens. On y ravive le souvenir des plus de 400 villages détruits par les sionistes et on y rappelle le droit au retour des réfugiés, tel qu’il est affirmé dans la résolution 194 de l’Assemblée générale des Nations Unies. Les années passent mais la détermination reste intacte.

Omar Barghouti  : « Il n’y a pas de justice pour les prisonniers palestiniens »


Omar Barghouti  : « Il n’y a pas de justice pour les prisonniers palestiniens »


#BDS #manifiesta

Le 27 février dernier, Omar Barghouti, invité par Comac et intal, était à Louvain pour y donner une conférence sur la question des prisonniers politiques en Palestine. Omar est palestinien, activiste engagé dans la défense des droits humains et cofondateur du mouvement international BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions). Il a reçu en 2017 le Ghandi Peace Award. Omar est l'une de nos têtes d'affiche pour Manifesta cette année.


Quels sont les objectifs et les revendications du BDS au sein de la société palestinienne ?

Ahed Tamimi et la jeunesse palestinienne en résistance

Ahed Tamimi et la jeunesse palestinienne en résistance

Ce 17 avril 2018, c’était la Journée Internationale de la Solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens. Depuis 1967, plus de 800 000 Palestiniens ont déjà été emprisonnés suite à leur résistance à l’occupation militaire et à la colonisation. Chaque année, des centaines de mineurs d’âge sont maintenus dans les geôles d’Israël. Souvent sans procès, sans droit à être défendu, après des tortures.


Ahed Tamimi, une histoire liée à l’occupation

Traduit par: 
Grégory

Dexia revend sa filiale en Israël. On a gagné !

Dexia revend sa filiale en Israël. On a gagné !

Dexia a revendu sa filiale israélienne Dexia Israël. Une victoire pour la plate-forme de campagne “Israël colonise, Dexia finance”. Entretien avec Mario Franssen, l'une des personnes à l'origine de la campagne.


Quel était le problème avec Dexia Israël ?

Ahed, symbole de la résistance à l’occupation israélienne

Ahed, symbole de la résistance à l’occupation israélienne

#FreeAhedTamimi, #FreePalestine

En Israël, plus de 6.000 Palestiniens sont incarcérés en tant que prisonniers politiques. Parmi eux, plus de 200 ont moins de 18 ans. Ahed Tamimi est l’une d’entre eux. Ahed a été officiellement accusée de « mettre en danger la sécurité israélienne ».


Alors qu’Ahed était inconnue de la plupart des Israéliens jusqu’il y a peu, elle est à présent une figure mondialement célèbre pour les Palestiniens et les militants. Durant des années, elle fut engagée avec d’autres villageois de Nabi Saleh dans une confrontation hebdomadaire avec l’armée israélienne.

Traduit par: 
Yvan

Trump sabote la paix en Palestine

Trump sabote la paix en Palestine

Le président Donald Trump a décidé de déménager l’ambassade américaine en Israël de Tel-Aviv vers Jérusalem. Ainsi, les États-Unis reconnaissent de facto Jérusalem comme la capitale de l’État d’Israël. De l’huile sur le feu au Moyen - Orient.


Pourquoi Jérusalem ?

Traduit par: 
Yvan

VICTOIRE : La KU Leuven ne poursuivra pas sa participation au projet LAWTRAIN

VICTOIRE : La KU Leuven ne poursuivra pas sa participation au projet LAWTRAIN

Suite à une campagne menée depuis un an par une quinzaine d’organisations dont intal, et en particulier une quarantaine de professeurs de la KUL, la KU Leuven annonce qu’elle ne poursuivra pas sa participation au projet LAWTRAIN, financé par le programme européen Horizon 2020. Le recteur Luc Sels juge la participation du ministère israélien de la Sécurité publique au projet problématique pour des raisons éthiques.


Dans un communiqué publié ce mercredi 6 décembre, le recteur de la KU Leuven, Luc Sels, reconnait que la participation de l’institution « pose en effet un problème éthique compte tenu du rôle joué par ce bras fort du gouvernement israélien dans l’imposition d’une occupation illégale aux territoires palestiniens et de l’oppression qu’elle entraine pour la population pal

100 ans de colonisation de la Palestine, dans l’ombre de Balfour

100 ans de colonisation de la Palestine, dans l’ombre de Balfour

Interview avec David Cronin

Le 2 novembre 1917, Arthur Balfour, ministre britannique des Affaires étrangères, adressait une lettre à la Fédération sioniste dans laquelle il accordait le soutien de son gouvernement à la création d’un foyer national juif en Palestine. Cette lettre est à l’origine de la colonisation de la Palestine, qui se poursuit aujourd’hui.


Balfour declaration (Wikimedia)

Traduit par: 
Yvan G.

Israël exerce un régime d’apartheid - Interview Richard Falk

Israël exerce un régime d’apartheid - Interview Richard Falk

Richard Falk, professeur de droit international aux États-Unis, a été pendant plusieurs années rapporteur spécial de l’ONU pour les Territoires occupés en Palestine. Il a récemment publié un rapport pour l’ONU où il constate qu’Israël est un État d’apartheid. Sous la pression, celui-ci a rapidement été retiré. Un interview avec lui.


En mars, vous aviez publié un rapport où vous constatiez qu’Israël est un État d’apartheid. Ce rapport a fait beaucoup de bruit. Que s’est-il passé ?