Palestine

Le rapport Goldstone sur Gaza: Israël coupable de crimes contre l’humanité

Le rapport Goldstone sur Gaza: Israël coupable de crimes contre l’humanité

Beaucoup d'entre nous se rappellent les images sanglantes de la guerre de Gaza de l’hiver 2008-2009: femmes et enfants assassinés, corps mutilés, écoles et hôpitaux bombardés, habitants de Gaza affolés ne trouvant nulle part où se protéger. Représailles aux raquettes Quassam du Hamas? Ou Israël dévoile-t-il son vrai visage? Un récent rapport de l'ONU tente de répondre à ces questions et n'est pas accueilli positivement par tout le monde.


L’indignation internationale concernant l’intervention brutale de l’armée israélienne à Gaza fut en effet importante. Le 3 avril 2009, le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies a décidé de mettre sur pieds une commission pour enquêter sur les violations du droit humanitaire international, présidée par Richard Goldstone, un juge sud-africain expérimenté en droit international.

Traduit par: 
Pierre Plouvier

L’armée Israélienne enlève la parlementaire palestinienne Khalida Jarrar

L’armée Israélienne enlève la parlementaire palestinienne Khalida Jarrar

Sanction après l'adhésion de la Palestine à la cour pénale internationale ?

Il fait encore noir le 2 avril lorsqu’une trentaine de soldats lourdement armés encerclent la maison de l’avocate des droits de l’homme, féministe et parlementaire Khalida Jarrar à Ramallah. Quelques instants plus tard, la porte est défoncée et ils se précipitent à l’intérieur. L’époux de Khalida est maîtrisé et immobilisé tandis que les soldats passent les menottes à Khalida et l’emmènent vers une destination inconnue.


Ce même jour, elle est accusée par une porte-parole israélienne de menacer la sécurité de la région, mais cette accusation ne donne pas lieu à une inculpation formelle. Sans aucune forme de procès, comme avéré quelques jours plus tard, elle est contrainte à 6 mois d’enfermement. Que se cache-t-il derrière cette condamnation ?

Traduit par: 
Emilie Rao

Bruxelles, romps les liens avec l’occupation de la Palestine : Stop G4S !

Bruxelles, romps les liens avec l’occupation de la Palestine : Stop G4S !

Flashmob, Bruxelles, 7 mars 2015

Le 7 mars, intal Bruxelles-Palestine a organisé une flashmob devant l'Atomium, sécurisée par G4S, une multinationale qui est active dans les territoires occupés palestiniens et qui viole le droit international. Intal appelle le gouvernement bruxellois à ne pas conclure de contrat avec des entreprises qui sont impliquées dans l'occupation de la Palestine.


Reconnaissance de la Palestine : une résolution indigne de la Belgique

Reconnaissance de la Palestine : une résolution indigne de la Belgique

Avec de nombreuses autres organisations dont intal, (liste ci-dessous), le CNCD-11.11.11 déplore l’adoption d’une résolution liant la reconnaissance de l’État palestinien à des conditions irréalistes et la reportant sine die.


En effet, cette résolution proposée par les quatre partis de la majorité gouvernementale (MR, N-VA, Open VLD, CD&V) a finalement été votée mardi en Commission des Relations extérieures de la Chambre des représentants en dépit des contestations de bon sens exprimées lors du débat et lors du vote par l’ensemble des partis de l’opposition.

Une action politique doit suivre la reconnaissance de la Palestine

Une action politique doit suivre la reconnaissance de la Palestine

Regardez ici le reportage de Terzake avec Mario Franssen d'intal

Dans les cercles politiques belges, la question de la reconnaissance de la Palestine comme état a été largement débattue. Les partis d'opposition travaillent sur différentes résolutions et même les partis de la majorité veulent prendre des initiatives. C'est une évolution positive mais la reconnaissance de la Palestine n'est que le début de ce que la Belgique, et même toute l'Europe, devrait mettre en place.


Terzake de 3 décembre 2014 avec Mario Franssen (NL)

La reconnaissance de la Palestine a de multiples conséquences positives :

Traduit par: 
Anneclo Denis

Signez la pétition: campagne européenne pour l'ajournement de l'accord d'association entre l'Europe et Israël

Signez la pétition: campagne européenne pour l'ajournement de l'accord d'association entre l'Europe et Israël

Plus de 300 organisations de base et ONG, dont intal, ont lancé récemment un appel aux membres du parlement européen pour ajourner l'accord d'association entre l'Europe et Israël.


L'Europe doit faire comprendre à Israël qu'ils ne peuvent plus soutenir l'occupation et la répression israélienne. L'appel est venu après la récente attaque de la bande de Gaza qui a coûté la vie à plus de 2000 Palestiniens. Avec l'accord d'association, l'Europe développe des liens économiques et scientifiques avec Israël. Israël est récompensé à la place d'être sanctionné!

« Ceux qui luttent pour la libération de Marwan Barghouti et l’indépendance de la Palestine seront fiers d’eux un jour »

« Ceux qui luttent pour la libération de Marwan Barghouti et l’indépendance de la Palestine seront fiers d’eux un jour »

Compte-rendu et vidéo de la conférence de Fadwa Barghouti à ManiFiesta

Ce 20 septembre, une conférence-débat a été donnée par Fadwa Barghouti de 11 à 13 h. Elle était organisée par Médecine Pour Le Peuple et intal. A partir de questions posées par Hanne Bosselaers (MPLP), l’avocate et épouse du leader emprisonné Marwan Barghouti s’est exprimée sur une série de sujets. L’émotion était palpable, mais n’a pas empêché une réflexion sur les possibilités d’actions du mouvement de solidarité internationale.


Agression israélienne contre Gaza et situation en Cisjordanie

La première question porte sur la situation en Cisjordanie alors que Tel-Aviv lançait son offensive contre Gaza. Fadwa Barghouti répond en arabe et la traduction vers le français est effectuée par le responsable de la mission économique palestinienne en Belgique, Hassan Al Balawi. Selon elle, l’agression israélienne a eu pour but de détruire la détermination et la volonté de vivre des Palestiniens.

Une équipe médicale de M3M active à Gaza, dégoûté par la guerre

Une équipe médicale de M3M active à Gaza, dégoûté par la guerre

Une mission médicale de M3M, composée d'une urgentiste et d'une anesthésiste, est finalement parvenue sur place.

Le cessez-le-feu a été décidé voici quinze jours à peine que Gaza a déjà disparu des infos. Pourtant, les ravages humanitaires sont énormes. Une mission médicale de M3M, composée d'une urgentiste et d'une anesthésiste, est finalement parvenue sur place. Les prochains jours, toutes deux assisteront le personnel médical local et discuteront des options pour la suite de notre soutien.


Les besoins restent énormes, même après la fin des bombardements. La guerre a fait 11.100 blessés, dont 3374 enfants. Un millier de ces enfants au moins garderont un handicap à vie. Cent mille personnes n'ont plus de logement. Un quart de la population n'a pas accès à l'eau potable.
 

ManiFiesta : Rencontre avec Fadwa Barghouti

ManiFiesta : Rencontre avec Fadwa Barghouti

La porte-voix de la résistance palestinienne sera à Manifiesta le 20 septembre

Fadwa Barghouti, avocate, est l’épouse du député palestinien Marwan Barghouti. Ce dernier est enfermé depuis 2002 dans les geôles israéliennes. On le désigne souvent comme le Mandela palestinien car il est devenu un des symboles de la résistance palestinienne et de la lutte contre la terreur et l’occupation israélienne. Fadwa Barghouti sera à ManiFiesta.


Le 27 juillet 2014, face à la détresse de Gaza, Marwan Barghouti lançait encore un appel du fond de sa cellule:

« Les gouvernements européens sont les complices silencieux de ce qui se déroule à Gaza »

« Les gouvernements européens sont les complices silencieux de ce qui se déroule à Gaza »

Interview de l’Ambassadeur de Bolivie

Une revue de la presse internationale de ces derniers jours nous montre que l’Amérique latine est bien loin d’avoir la même opinion sur l’agression israélienne à Gaza que celle de nos gouvernements européens. Intal a voulu confirmer ces informations en rencontrant René Fernandez, l’Ambassadeur de Bolivie à Bruxelles.


Intal : Monsieur l’Ambassadeur, quelle est la position du gouvernement bolivien sur le conflit en cours à Gaza ?

René Fernández (RF) : La Bolivie a dénoncé sans ambages les actions disproportionnées et brutales d’Israël. L’armée israélienne a massacré des innocents, des enfants, des femmes, des personnes âgées. Elle a détruit des maisons et l’appareil productif du peuple palestinien.