Guerre et Occupation

Le rapport Goldstone sur Gaza: Israël coupable de crimes contre l’humanité

Le rapport Goldstone sur Gaza: Israël coupable de crimes contre l’humanité

Beaucoup d'entre nous se rappellent les images sanglantes de la guerre de Gaza de l’hiver 2008-2009: femmes et enfants assassinés, corps mutilés, écoles et hôpitaux bombardés, habitants de Gaza affolés ne trouvant nulle part où se protéger. Représailles aux raquettes Quassam du Hamas? Ou Israël dévoile-t-il son vrai visage? Un récent rapport de l'ONU tente de répondre à ces questions et n'est pas accueilli positivement par tout le monde.


L’indignation internationale concernant l’intervention brutale de l’armée israélienne à Gaza fut en effet importante. Le 3 avril 2009, le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies a décidé de mettre sur pieds une commission pour enquêter sur les violations du droit humanitaire international, présidée par Richard Goldstone, un juge sud-africain expérimenté en droit international.

Traduit par: 
Pierre Plouvier

Intal s’insurge contre la participation à la guerre contre l’EI

Intal s’insurge contre la participation à la guerre contre l’EI

Intal s’insurge contre une participation belge à la guerre de la ‘Coalition of the Willing’ contre l’Etat Islamique en Irak et en Syrie.

Selon notre ministre des Affaires Etrangères, Didier Reynders, « il n’y a pas une seule critique quant à une possible participation de la Belgique ». Pourtant, en vérité, il n’y a pas un seul argument valable pour prendre part à cette guerre des USA contre l’EI.


L’intervention ne va pas seulement nous coûter beaucoup d’argent, elle aura aussi des conséquences humanitaires désastreuses pour la population sur place. Les objectifs humanitaires et politiques avec lesquels cette guerre nous est vendue – mettre un terme aux horreurs de l’EI – ne constituent pas le véritable mobile de l’intervention. On ne peut atteindre ce but par la guerre. Celle-ci va seulement aggraver la situation.

Traduit par: 
Grégory D'hallewyn

Intal condamne la participation belge à la force-éclair de l’OTAN en Europe de l’Est

Intal condamne la participation belge à la force-éclair de l’OTAN en Europe de l’Est

Dans la suite du sommet de l’OTAN des 4 et 5 septembre au Pays de Galles, la Belgique laisse paraître son aspect le plus militariste. Notre pays va fournir pas moins de 1400 soldats à deux nouvelles forces de l’OTAN : la NATO Response Force (NRF) et la ‘force-éclair’ pour l’Europe de l’Est qui viennent de voir le jour.


Cette décision de la Belgique est dangereuse, non-démocratique et antisociale. En ces temps de crise économique et de tensions internationales, la Belgique devrait résolument jouer la carte d’une diplomatie de la paix.

Une équipe médicale de M3M active à Gaza, dégoûté par la guerre

Une équipe médicale de M3M active à Gaza, dégoûté par la guerre

Une mission médicale de M3M, composée d'une urgentiste et d'une anesthésiste, est finalement parvenue sur place.

Le cessez-le-feu a été décidé voici quinze jours à peine que Gaza a déjà disparu des infos. Pourtant, les ravages humanitaires sont énormes. Une mission médicale de M3M, composée d'une urgentiste et d'une anesthésiste, est finalement parvenue sur place. Les prochains jours, toutes deux assisteront le personnel médical local et discuteront des options pour la suite de notre soutien.


Les besoins restent énormes, même après la fin des bombardements. La guerre a fait 11.100 blessés, dont 3374 enfants. Un millier de ces enfants au moins garderont un handicap à vie. Cent mille personnes n'ont plus de logement. Un quart de la population n'a pas accès à l'eau potable.
 

L’Otan lance une « force de réaction rapide » pour de nouvelles interventions

L’Otan lance une « force de réaction rapide » pour de nouvelles interventions

Carte blanche de Marc-Antoon De Schryver en Mario Franssen pour www.solidaire.org

Les 4 et 5 septembre se tenait un sommet de l’Otan. Résultat : une dangereuse surenchère militaire s’annonce qui peut à nouveau faire résonner le bruit des armes. L’ « agression » de la Russie et la progression de l’État islamique (EI) sont vues par l’Otan comme des prétextes pour mieux se positionner et accroître son ingérence dans les conflits d’Europe de l’Est et du Moyen-Orient. Une mauvaise nouvelle pour la paix dans le monde.


Au sommet de Newport (Pays de Galles), les 28 États membres de l’Otan ont décidé d’installer une « force de réaction rapide » (rapid reaction force) en Europe de l’Est. Il s’agirait d’une force de plusieurs milliers d’hommes, mobilisable en 48 heures dès 2015 et soutenue par les forces navale, aérienne et spéciales.

ManiFiesta : Rencontre avec Fadwa Barghouti

ManiFiesta : Rencontre avec Fadwa Barghouti

La porte-voix de la résistance palestinienne sera à Manifiesta le 20 septembre

Fadwa Barghouti, avocate, est l’épouse du député palestinien Marwan Barghouti. Ce dernier est enfermé depuis 2002 dans les geôles israéliennes. On le désigne souvent comme le Mandela palestinien car il est devenu un des symboles de la résistance palestinienne et de la lutte contre la terreur et l’occupation israélienne. Fadwa Barghouti sera à ManiFiesta.


Le 27 juillet 2014, face à la détresse de Gaza, Marwan Barghouti lançait encore un appel du fond de sa cellule:

« Les gouvernements européens sont les complices silencieux de ce qui se déroule à Gaza »

« Les gouvernements européens sont les complices silencieux de ce qui se déroule à Gaza »

Interview de l’Ambassadeur de Bolivie

Une revue de la presse internationale de ces derniers jours nous montre que l’Amérique latine est bien loin d’avoir la même opinion sur l’agression israélienne à Gaza que celle de nos gouvernements européens. Intal a voulu confirmer ces informations en rencontrant René Fernandez, l’Ambassadeur de Bolivie à Bruxelles.


Intal : Monsieur l’Ambassadeur, quelle est la position du gouvernement bolivien sur le conflit en cours à Gaza ?

René Fernández (RF) : La Bolivie a dénoncé sans ambages les actions disproportionnées et brutales d’Israël. L’armée israélienne a massacré des innocents, des enfants, des femmes, des personnes âgées. Elle a détruit des maisons et l’appareil productif du peuple palestinien.

Dix jeunes de retour de Palestine, plein de détermination

Dix jeunes de retour de Palestine, plein de détermination

Après deux semaines passées en Palestine, le groupe intal de Charleroi est de retour en Belgique. Les dix participants sont en forme, malgré ce périple très intense en événements et en émotions.


Après leur passage en Israël, le groupe a continué le voyage de solidarité dans les territoires palestiniens occupés, en Cisjordanie. A côté des visites à nos partenaires et à d'autres organisations sociales, leur séjour a été ponctué par l'ensemble des manifestations et des tensions qui résultent de l'attaque contre Gaza. En Cisjordanie, ils ont aussi continué à découvrir en quoi l'occupation rend une vie normale impossible au jour le jour.

Gaza, le contexte du conflit

Gaza, le contexte du conflit

Les bases politiques, militaires et économiques d'une occupation

Gaza est-il la faillite de 2 peuples qui ne parviennent pas à se comprendre et à cohabiter en paix? Cette analyse ignore la réelle base du conflit: les bases politiques, militaires et économiques de l'occupation.


A  la base des conflits précédents, de ce conflit et des conflits à venir, l'occupation illégale des territoires Palestiniens par Israël, le vol colonial des matières premières et la répression militaire qui permettent de maintenir cette situation.

« Même chez eux ils n'ont pas le droit de s'exprimer »

Le dimanche 20 juillet, une manifestation s'est déroulée Bethlehem, dans un élan de solidarité pour nos frères de Gaza qui se font massacrer.

Bethlehem est une ville située un peu au sud de Jérusalem, en Cisjordanie. Les manifestants se dirigeaient vers un quartier israélien et ont été stoppés par l'armée. Ce qui est dégueulasse car même chez eux en Cisjordanie, ils n'ont pas le droit de s'exprimer.