Guerre et Occupation

La frénésie des bombardiers

La frénésie des bombardiers

Dimanche 24 avril 2016, intal était présent à la Manifestation Nationale contre l’achat de nouveaux avions de chasse. Bien que notre gouvernement prétende que cet achat renforcera notre sécurité, nous craignons que ce ne soit justement le contraire qui arrive. Ces avions sont des outils de destruction réclamés par l’OTAN et ils constituent un boulet au pied des générations futures.


Juste avant Noël, le ministre de la Défense Steven Vandeput a présenté son nouveau plan stratégique. Le personnel militaire sera ainsi réduit de 32000 à 25000 soldats.

Le rapport Goldstone sur Gaza: Israël coupable de crimes contre l’humanité

Le rapport Goldstone sur Gaza: Israël coupable de crimes contre l’humanité

Beaucoup d'entre nous se rappellent les images sanglantes de la guerre de Gaza de l’hiver 2008-2009: femmes et enfants assassinés, corps mutilés, écoles et hôpitaux bombardés, habitants de Gaza affolés ne trouvant nulle part où se protéger. Représailles aux raquettes Quassam du Hamas? Ou Israël dévoile-t-il son vrai visage? Un récent rapport de l'ONU tente de répondre à ces questions et n'est pas accueilli positivement par tout le monde.


L’indignation internationale concernant l’intervention brutale de l’armée israélienne à Gaza fut en effet importante. Le 3 avril 2009, le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies a décidé de mettre sur pieds une commission pour enquêter sur les violations du droit humanitaire international, présidée par Richard Goldstone, un juge sud-africain expérimenté en droit international.

Traduit par: 
Pierre Plouvier

Un « permis de torturer » belge à Israël

Un « permis de torturer » belge à Israël

Alors que le Comité des Nations Unies contre la torture dénonce l’utilisation de la torture et d’actes inhumains et dégradants par les forces de sécurité israéliennes durant les interrogatoires, le projet LAW TRAIN, financé par le programme européen de soutien à la recherche Horizon 2020, instaure une collaboration entre la police judiciaire belge, la KULeuven et la police israélienne sur les méthodes d’interrogatoire.


Les organisations de la société civile dénoncent ce « permis de torturer » accordé à Israël et demandent que soient établis des critères éthiques beaucoup plus rigoureux pour l’accès aux fonds européens de soutien à la recherche. Lancé en mai 2015, le projet LAW TRAIN vise à développer des technologies qui permettront l’uniformisation des méthodes d’interrogatoire de police dans la lutte contre le trafic et les crimes transnationaux.

Dégagez les moyens pour une véritable sécurité

Dégagez les moyens pour une véritable sécurité

Carte blanche de la plate-forme Pas d'avions de chasse

Le gouvernement semble manifestement avoir toujours plus de difficulté à boucler ses conclaves budgétaires. Cette fois, il s’agissait de combler un trou de 4,2 milliards d'euros (devenu 2,9 milliards à la fin des discussions) pour l’année prochaine. La règle suivie est encore la même : il s’agit essentiellement de désigner les postes budgétaires où des économies pourraient être réalisées.


Le premier secteur visé est encore celui de la sécurité sociale avec une ponction d’1,4 milliard d’euros alors que 400 millions lui avaient déjà été retirés l’année dernière !Malgré ces difficultés budgétaires et les exercices comptables toujours plus périlleux de notre gouvernement, celui-ci continue d’envisager de très lourds investissements dans la Défense.

La Colombie, entre l’incompréhension et l’espoir

La Colombie, entre l’incompréhension et l’espoir

Le dimanche 2 octobre 2016, les Colombiens ont été appelé à se prononcer en faveur l’accord lors d’un plébiscite ou rejeter celui-ci. Cet accord permet de mettre fin au conflit civil opposant les FARC à l’Etat colombien depuis 52 ans et poser les bases d’une paix stable et durable.


 

Finalement 49,77 % des électeurs ont voté pour le « OUI » et 50,23 % « NON », un résultat très serré. Mais ce qui est le plus surprenant est le taux d’abstention de 63 %. Malgré la très haute importance du vote, peu nombreux auront été les électeurs qui se sont déplacés pour voter.

Traduit par: 
José Antonio

Quel avenir pour le peuple Syrien ?

Quel avenir pour le peuple Syrien ?

Depuis quelques semaines, les combats font de nouveau rage à Alep. Les images qui nous parviennent sont horribles et bouleversantes: des hopitaux bombardés, des enfants que l'on extirpe des décombres et la dévastation généralisée de la ville nous rappellent que le peuple Syrien subit depuis déjà 5 ans une terrible guerre civile, attisée par l'intervention de nombreux autres pays.


Il y a un mois, il semblait encore y avoir de la place pour un optimisme prudent: un cessez-le-feu était négocié entre l'alliance Russo-Syrienne et la coalition Occidentale, sous commandement US. Bien que certains groupes (dont Daesh et Al-Nosra) n'en fassent pas partie, il semblait y avoir la possibilité d'offrir un peu de répit à la population épuisée par les combats incessants.

Traduit par: 
Jean-Benoît

Pendant ce temps, encore plus d’argent pour la guerre

Pendant ce temps, encore plus d’argent pour la guerre

C’est d’humeur guillerette que le ministre de la Défense Steven Vandeput (N-VA) pourra se rendre au sommet de l’Otan qui se tiendra cet été à Varsovie. Il vient en effet de se voir octroyer par ses confrères du gouvernement un budget supplémentaire de 200 millions d’euros pour investir dans du matériel de guerre, et il espère par la même occasion calmer la grogne des syndicats de l’armée. 


Outre ce fameux extra budgétaire, le gouvernement veut augmenter les dépenses militaires d’ici 2030, faisant passer ce poste budgétaire de 0,9% à 1,3% du produit intérieur brut (PIB). Selon les statistiques de l’Otan, en 2015, la Belgique a consacré 3,758 milliards d’euros à sa Défense, soit 0,9% du PIB. Une augmentation jusqu’à 1,3% du PIB signifie qu’en gros, la Belgique dépensera 6 milliards d’euros par an pour la Défense.

Traduit par: 
Solidair

Témoignage: activistes belges acquittés en Angleterre

Témoignage: activistes belges acquittés en Angleterre

Procès contre des activistes belges à Londres pour avoir bloquer, le 12 septembre, une route qui menait au salon de l'armement DSEI. Le verdict prononcé le 15 avril 2016 a été un acquittement des activistes. Reconnaissance de la désobéissance civile en tant qu'outil visant a renforcer la démocratie et dénonciation du manque de transparence autour du commerce des armes.


Ce 11 avril 2016, je me suis retrouvé, à Londres, dans un tribunal britannique de première instance (du moins l'équivalent en Belgique) pour y répondre à l'accusation de “obstruction volontaire de la voie publique” pendant le salon de l'armement connu sous le nom de DSEI (Defence Security and Equipment International). Le plus grand salon de l'armement à niveau européen.

Carte blanche suite aux attentats de Bruxelles

Carte blanche suite aux attentats de Bruxelles

22 mars 2016, la terreur aveugle a encore frappé. C’est cette fois notre pays qui dénombre ses morts et ses blessés. Nous pleurons les victimes des attentats à Bruxelles, comme nous pleurons toutes les victimes innocentes de Paris, d’Irak, de Syrie, de Turquie, de Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Mali et partout ailleurs où la terreur frappe aveuglément.


Bombarder le terrorisme ne l’éradiquera pas

Ces attaques nous laissent sans voix. Elles n’appellent qu’incompréhension, impuissance et colère. Le soir des attentats de Paris, le gouvernement français a fait sien le langage de la vengeance et de la guerre. Les raids aériens sur la Syrie s’en sont suivis. Mais la terreur frappe en retour.

Les succès obtenu par le mouvement BDS en 2015

Les succès obtenu par le mouvement BDS en 2015

L’année 2O15 a été une année cruciale dans l’histoire du mouvement BDS. Voici un aperçu des succès obtenus contre le colonialisme et le régime d’apartheid d’Israël.


Depuis des décennies, les droits fondamentaux du peuple palestinien sont bafoués. Malgré les condamnations répétées par l’ONU et par d’autres organes internationaux, Israël continue cette injustice impunément. Le mouvement BDS est un mouvement global d’organisations qui se battent pour « Boycot, Divestment and Sanctions » (le  boycott, le désinvestissement et les sanctions) contre Israel. Ils espèrent pouvoir jouer un rôle dans la lutte palestinienne pour la justice.