Guerre et Occupation

Le rapport Goldstone sur Gaza: Israël coupable de crimes contre l’humanité

Le rapport Goldstone sur Gaza: Israël coupable de crimes contre l’humanité

Beaucoup d'entre nous se rappellent les images sanglantes de la guerre de Gaza de l’hiver 2008-2009: femmes et enfants assassinés, corps mutilés, écoles et hôpitaux bombardés, habitants de Gaza affolés ne trouvant nulle part où se protéger. Représailles aux raquettes Quassam du Hamas? Ou Israël dévoile-t-il son vrai visage? Un récent rapport de l'ONU tente de répondre à ces questions et n'est pas accueilli positivement par tout le monde.


L’indignation internationale concernant l’intervention brutale de l’armée israélienne à Gaza fut en effet importante. Le 3 avril 2009, le Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies a décidé de mettre sur pieds une commission pour enquêter sur les violations du droit humanitaire international, présidée par Richard Goldstone, un juge sud-africain expérimenté en droit international.

Traduit par: 
Pierre Plouvier

Gaza, le contexte du conflit

Gaza, le contexte du conflit

Les bases politiques, militaires et économiques d'une occupation

Gaza est-il la faillite de 2 peuples qui ne parviennent pas à se comprendre et à cohabiter en paix? Cette analyse ignore la réelle base du conflit: les bases politiques, militaires et économiques de l'occupation.


A  la base des conflits précédents, de ce conflit et des conflits à venir, l'occupation illégale des territoires Palestiniens par Israël, le vol colonial des matières premières et la répression militaire qui permettent de maintenir cette situation.

« Même chez eux ils n'ont pas le droit de s'exprimer »

Le dimanche 20 juillet, une manifestation s'est déroulée Bethlehem, dans un élan de solidarité pour nos frères de Gaza qui se font massacrer.

Bethlehem est une ville située un peu au sud de Jérusalem, en Cisjordanie. Les manifestants se dirigeaient vers un quartier israélien et ont été stoppés par l'armée. Ce qui est dégueulasse car même chez eux en Cisjordanie, ils n'ont pas le droit de s'exprimer.

Prisonnier politique pendant 26 ans

Getuigenis uit Gaza: Taghrid Atallah

De sport van het doden gapen

Door: Taghrid Atallah - Vertaling: Kristof B

Gepubliceerd maandag 14 juli, 2014  

 

Op de vijfde dag van de Israëlische oorlog voelt het meer als het vijfde jaar. Ik word wakker, controleer of ik nog leef, maar heb geen zin om te weten wat het nieuwste dodental is.

Manifestation à Tel-Aviv contre le bombardement israélien

Aujourd'hui, Robin, Claudia et moi-même avons participé à un rassemblement organisé à Tel-Aviv. Une initiative de femmes en noir pour la paix a réuni environ 200 militants dans le centre de la ville. Ceux-ci ont crié leur opposition au bombardement israélien contre le peuple palestinien dans la bande de Gaza.

Soutenez Gaza: aidez à garantir des soins médicaux!

Soutenez Gaza: aidez à garantir des soins médicaux!

Les hôpitaux de Gaza ont déclaré l'état d'urgence

[M3M Médecine pour le Tiers Monde lance un appel pour soutenir l'hôpital Al Awda à Gaza. www.m3m.be]

Pendant que mardi soir tous les médias se concentraient sur sept buts allemands au Brésil, Gaza devait digérer 160 raids aériens israéliens.


L'occupation israélienne débouche à nouveau sur une escalade de la violence

L'occupation israélienne débouche à nouveau sur une escalade de la violence

Plus de 10 morts et 600 arrestations depuis le 12 juin 2014

[les chiffres datent du 8 juillet 2014]

Le 12 juin 2014, trois colons israéliens disparaissaient en Cisjordanie occupée. Bien avant qu'on ne les ait retrouvés tous les trois morts, Israël avait déjà sa réponse toute prête. Une nouvelle punition collective pour tout le peuple palestinien.


Les chiffres parlent d'eux-mêmes. En moins d'un mois, plus de 10 Palestiniens ont perdu la vie en Cisjordanie et à Gaza. Plus de 600 personnes ont été arrêtées. Plus de 2.400 habitations et bureaux ont été perquisitionnés.

La situation des grévistes de la faim palestiniens est critique

La situation des grévistes de la faim palestiniens est critique

Samedi 31 mai, 1500 prisonniers politiques palestiniens décidaient massivement d'entrer en grève de la faim par solidarité avec une centaine de collègues qui, eux aussi, sont en grève de la faim depuis plus d'un mois déjà. Leur situation est de plus en plus critique.


Le 24 avril, une centaine de prisonniers palestiniens décidaient d'entamer une grève de la faim parce qu'ils exigent d'être mis en accusation. Jusqu'à ce jour, ils sont en effet détenus sans accusation concrète et donc sans procès non plus ni droit à la défense et sans perspective de libération.

Les impôts européens continuent à soutenir l'industrie de sécurité israélienne

Les impôts européens continuent à soutenir l'industrie de sécurité israélienne

La commission européenne signe ce week-end un accord avec Israël, accord qui doit permettre à ce pays d'avoir accès aux subsides européens pour la recherche. De cette manière, le contribuable européen continue à financer l'oppression et le sous-développement de la Palestine.


Le président de la commission européenne, Barroso, n'hésite pas à condamner d'abord l'expansion des colonies israéliennes en Palestine, pour se rendre quelques jours plus tard en Israël et y proposer des fonds de la recherche européenne. Il ira signer un accord confirmant la participation israélienne au programme européen Horizon 2020.