Solidarité avec les protestations minières au Pérou

Conga no va! No al TLC ! Appel à une action de solidarité

12/06/2012 - 17:30
12/06/2012 - 18:30

Le mardi 12 juin, le président péruvien Ollanta Humala sera à Bruxelles pour une rencontre avec le président européen Herman Van Rompuy. En solidarité avec les protestations de la population péruvienne qui se bat pour ses droits humains et pour l'environnement, nous appelons à une manifestation pacifique en face du Conseil Européen ensemble avec l'asbl CATAPA et Quinoa. Conga no va! No al TLC!


Au Pérou, des projets miniers à grande échelle mènent à des conflits sociaux dans tout le pays. Le 28 mai, il y a eu deux morts dans des protestations contre une mine de cuivre de la société suisse XStrata, située à Espinar, Cusco. Dans la région de Cajamarca la population lutte contre le projet de Conga, une extension de la mine d'or de Yanacocha qui appartient à l'entreprise américaine Newmont. Il y a trois ans, le 5 juin 2009, il y a eu plus de 30 morts dans le Nord du Pérou suite au conflit entre le gouvernement et les peuples autochtones au sujet des concessions pour l'exploration pétrolière - entre autres pour des sociétés européennes telles que Repsol et Perenco. Il y a d’autres géants européens qui ont des opérations minières au Pérou hormis XStrata. Nous y retrouvons Nyrstar ~entreprise belge~, Glencore, BHP Billinton, Rio Tinto et Anglo American.

En réponse aux protestations des communautés locales et des organisations sociales contre l'expansion incontrôlée des industries extractives, le gouvernement péruvien a utilisé une stratégie de criminalisation et de répression sévère. Des dirigeants sont arrêtés sans motif. Ils courent le risque de subir des abus et d'avoir des procès inéquitables. Le gouvernement utilise l'armée contre des manifestants pacifiques et a instauré à deux reprises ces derniers mois un état d'urgence dans les régions où ont lieu les manifestations minières - une tactique maladroite pour agir dans l'impunité et sécuriser les investissements des grandes entreprises.

Les gouvernements de l'Union européenne et du Pérou ont signé un accord de libre-échange le 31 mai de l'année passée. L'accord supprime toutes les barrières commerciales entre l'UE et le Pérou. Il envisage de renforcer la compétitivité de l'Europe et encourage les investissements européens au Pérou, y compris dans les industries du pétrole et des mines. En septembre, la ratification de ce traité sera soumise au vote au Parlement Européen. Les droits environnementaux et humains sont à peine mentionnés dans cet accord.

Le mardi 12 juin, le président péruvien Ollanta Humala sera à Bruxelles pour une rencontre avec le président européen Herman Van Rompuy. En solidarité avec les protestations de la population péruvienne qui se bat pour ses droits humains et pour l'environnement, nous appelons à une manifestation pacifique en face du Conseil Européen.

Nous demandons:

  • La fin de la criminalisation des protestations des mouvements sociaux qui rejettent les projets d'exploitation minière au Pérou, plus précisément à Cajamarca et à Espinar.
  • Nous relayons la demande des mouvements sociaux d'annuler le projet Conga à Cajamarca, de protéger les infrastructures de distribution d'eau et de respecter le développement local de la population.
  • Une condamnation par l'Europe des violations des droits de l'homme au Pérou qui sont, en partie, le résultat direct des investissements européens.
  • Un «Non» clair à l'Accord de libre-échange de la part de nos députés belges européens

Rendez-vous
Une action pacifique se tiendra en face du bâtiment Justius Lipsius (siège du Conseil de l'Europe), 175 Rue de la Loi, Bruxelles (métro Schuman). Rendez-vous mardi 12 juin à 17h30. A 18h30, nous clôturons l'action. Merci d’apporter vos: banderoles, affiches, photos, instruments de musique, ...

Organisation
CATAPA asbl & Intal
www.catapa.be
www.intal.be