Le libre-échange: libre pour qui? | Vrijhandel: vrij voor wie?

Du bruit contre le TTIP !

Ce lundi matin , les négociations sur le TTIP entre les Etats-Unis et l'Europe ont repris dans les bâtiments de la Commission Européenne à Bruxelles.

Geen TTIP voor ons, ook niet voor de volkeren in het Zuiden!

TEKEN DE PETITIE HIER

Al 4 jaar voeren we campagne tegen de goedkeuring van het vrijhandelsakkoord tussen Europa, Colombia en Peru (het zogenaamde TLC of Tratado de Libre Comercio). In 2013 tekenden jullie massaal de petitie tegen het akkoord toen het op de agenda van de Vlaamse regering stond. Met succes, want de Vlaamse regering stelde het debat tot nader order uit.

Barcelona TTIP vrij!

Barcelona - Voorbije vrijdag 2 oktober heeft Barcelona zich TTIP-CETA en TISA-vrije gemeente verklaart. De partijen BComú, ERC en CUP stemden voor de resolutie. CiU en PSC onthielden zich en Ciudadanos en de Partido Popular stemden tegen.

Belgen zeggen Neen tegen TTIP

Brussel - 4 februari 2015. Momenteel is de 8e onderhandelingsronde aan de gang voor het Transatlantisch Handel- en Investeringsakkoord (TTIP). We tekenden vanmorgen ook present in de Europese wijk om onze stem te laten horen tegen de ondemocratische manier waarop de onderhandelingen doorgaan - lees: bevolking voor gesloten deuren maar opendeurdag voor bedrijfslobby's in onderhandelingen. Corporate Europe Observatory en Friends Of The Earth Europe riepen op tot deze Europese actie, die werd ondersteund door D19-20 in de campagne #StopTTIP.

Partis politiques interpellés sur le libre-échange

Regardez ici aussi le montage vidéo

intal et 21 autres organisations ont uni leurs forces pour organiser le 31 mars le débat politique «libre-échange, quels sont les enjeux». Marc Maes de la coupole Nord-Sud 11.11.11 et spécialiste des questions liées au commerce, a demandé aux politiciens belges de se positionner sur le traité transatlantique (TTIP) et l'accord entre l'Union européenne, la Colombie te le Pérou (TLC)


Regardez ici le montage vidéo fait par Koen.


Rassemblement du silence le 09 avril 2013

Pour une paix avec justice Sociale en Colombie

intal Amérique Latine était présente, ce mardi 9 avril 2013 - Place de la Monnaie à Bruxelles, pour soutenir une paix avec justice sociale en Colombie!


Ce mardi 9 avril 2013, en Europe, en Colombie et ailleurs, plusieurs organisations se mobilisaient pour appeler à une paix avec justice sociale!


Week-end Formation intal 2013: le rapport en mots et en images

70 participants se sont penchés pendant deux jours sur le libre-échange

Le libre-échange, libre pour qui? Tout commence avec cette question posée par la Campagne intal contre les accords de libre-échange entre l'UE et la Colombie et le Pérou. Pas un sujet facile, et en temps de crise économique, le lien avec la situation ici en Belgique est pourtant si important.


Les questions sont posées, maintenant des réponses. Stylo, papier, un dossier d'informations intal, café ou thé: le week-end de formation intal peut commencer! 


Intal et M3M reçus par les députés européens

Les membres d'intal et de M3M ont été reçus, le 4 décembre 2012, au Parlement Européen par les députés européens belges, Marc Tarabella (Groupe de l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates) et Isabelle Durant (Groupe des Verts/Alliance libre européenne).


Intal et M3M reçus au Parlement Européen

Les membres d'intal et de M3M ont été reçus, le 4 décembre, au Parlement Européen par les députés européens belges, Marc Tarabella (Groupe de l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates) et Isabelle Durant (Groupe des Verts/Alliance libre européenne).
 


Accueil chaleureux Humala à Bruxelles: Conga no va! Abajo el TLC!

Conga no va! No al TLC!

Le mardi 12 juin, le président péruvien Ollanta Humala a rendu visite à Herman Van Rompuy, le président du Conseil de l'Europe, dans le cadre du traité de libre-échange qui «sera voté pour ratification au Parlement Européen » en septembre. Vu les protestations sociales croissantes contre le projet minier controversé Conga, et cet accord de libre-échange, nous avons accueilli Humala chaleureusement à Bruxelles!


Le peuple qui avait porté le premier président de gauche au pouvoir de toute l’histoire du Pérou voit revenir la tradition autoritaire de son histoire. La répression du mouvement social et la militarisation des régions andines en sont les premiers signes.