Grand débat conférence : Le Moyen orient en mouvement : Intervention et résistance

Marie Debs (Liban) - Jean Bricmont (Belgique) - Norman Finkelstein (États-Unis)

22/09/2012 - 13:00
22/09/2012 - 15:00

L'année passée, des soulèvements populaires ont éclaté en Tunisie et en Egypte, les médias ont rapidement parlé de « Printemps arabe ». Peut-on qualifier ainsi tous les soulèvements du monde arabe ? Quelles sont les motivations des grandes puissances à intervenir ou à ne pas intervenir ? Quelle est leur stratégie? Comment la gauche et les mouvements de solidarité devraient-ils se positionner?


Grand débat-conférence
Le Moyen-Orient en ébulition. Intervention et résistance

Marie Debs (Liban)
Jean Bricmont (Belgique)
Norman Finkelstein (USA)

L’an 2011 s'est ouvert dans le monde arabe par de nombreux changements et d'agitation: révoltes populaires, manifestations sociales, apparition de nouvelles forces. Peut-on qualifier de printemps populaire tous les soulèvements du monde arabe ? Dès le départ, les pays de l'OTAN se sont intervenus agressivement dans certains pays, nottament en Libye. Aujourd'hui, ils menacent la Syrie et l''Iran... Quelles sont les motivations des grandes puissances à intervenir ou non ? Quels intérêts défendent l’Europe et États-Unis ? Qui sont leurs alliés? Quel est l’influence de ces bouleversements sur le conflit Israélo-Palestinien? Quel devrait-être la position de progressiste et d'une gauche conséquente?

Plus d'information

>> Les activités d'intal à Manifiesta