Human Rights Awards: des avocats philippins et le gouvernement colombien parmi les gagnants

"Solidarité avec les activistes du monde entier!"


Stop the Killings, plateforme de syndicats et d’organisations non gouvernementales, profite traditionnellement du 10 décembre (journée internationale des Droits de l’homme) pour attirer l’attention sur la répression à l’encontre des militants pour les Droits de l’homme dans le Sud. Ce 10 décembre, la plateforme l'a fait à travers une cérémonie de remise des prix.


La soirée a débuté par une action symbolique à la Gare centrale de Bruxelles, où environ 200 sympathisants ont manifesté leur soutien aux syndicalistes, militants, étudiants, avocats… victimes de la répression aux Philippines, au Guatemala, au Honduras et en Colombie.

Avec quelques slogans, dont: "So so so, solidarité avec les activistes du monde entier" et "Stop the killings, justice now", le cortège s’est dirigé vers le centre communautaire “De Markten” à Bruxelles où s’est tenue la remise des prix officielle. Ce fut une soirée de gala sous le signe de la solidarité, de la justice et de l’espoir. Elle fut présentée par Johan Demyttenaere et Paula Polanco. Après une courte présentation des nominés, le jury a annoncé les vainqueurs.

La population belge a pu durant quelques semaines voter pour leurs favoris. Grâce à cette élection, nous avons rassemblé 459 votes! Mais la décision finale était donnée par les membres de jury: Keltoum Belorf (journaliste à De Wereld Morgen), Jean-François Pollet (chef de rubrique Nord-Sud à Imagine et Demain le Monde), Jacques Debatty (vice-président du CNCD), Serge Beel (chef du département Sud à 11.11.11), Felipe Van Keirsbilck (secrétaire général de la CNE) et Werner Van Heetvelde (secrétaire général à la Centrale Génerale de la FGTB). Werner Van Heetvelde et Jean-François Pollet ont proclamé le noms des gagnants au nom de tout le jury.

Dans la catégorie “Human Rights Defender” de l’année, le prix est revenu à l’organisation philippine National Union of People's Laywers (NUPL). NUPL est un collectif d’avocats bénévoles dispensant assistance juridique et formations aux militants philippins. Pour ce travail, eux-mêmes reçoivent régulièrement des menaces de mort. Jo Dereymaeker de Progress Lawyers Network a reçu le prix en leur nom. Nous avons aussi reçu un message vidéo de NUPL depuis les Philippines, écoutez-ici. En pièce-jointe le communiqué de presse du NUPL.

Dans la catégorie 'Human Rights Violator' de l’année, le prix a été décerné à la Colombie. Malgré les négociations de paix que le gouvernement colombien a entamé avec les Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC), l’impunité reste endémique dans le pays. Pendant les mois de juillet et août, 262 personnes ont également été arrêtées à l’occasion d’une grève générale. Le gouvernement colombien réaffirme là son image douteuse en termes de Droits de l’homme. La plateforme de 'Stop The Killings' remettra l' award de 'Human Rights Violator' sous peu à l'ambassade de Colombie en Belgique.

La soirée s'est terminée par un concert de Matteo et Filippo. Cette fois encore, les organisations de la plateforme 'Stop The Killings' ont réussi à mobiliser des centaines de personnes pour cette journée d’action. Notre action a aussi été relayée par la presse! Lisez entre autres un article paru sur le Vif. On parle également de Stop The Killings dans le quotidien flamand 'Het Laatste Nieuws'.


No votes yet