Coup d'envoi militant d'une nouvelle année de travail : ManiFiesta!

#globalizesolidarity

photo: Joe Lampasa (2018)

Manifiesta, le dernier festival de l'été, est devenu un rendez-vous incontournable pour faire le plein d'énergie, avec amis et connaissances, au seuil d'une nouvelle année de combats. Ça a marché ? Et comment !


Plus de 12.000 visiteurs et plus de 1.350 bénévoles – chapeau – en ont fait une édition fantastique ! Intal y était également, avec un programme fort.

AMÉRIQUE LATINE - Le 11 septembre, il y a 45 ans, suite à un coup d'état militaire au Chili, Salvator Allende était destitué et assassiné. Sous la dictature de Pinochet, des milliers de militants ont été martyrisés et tués. Nous avons invité en Belgique le petit-fils d'Allende, Pablo Sepúlveda Allende. Il vit et travaille au Vénézuéla. Aux côtés d'Aleida Guevara, fille du Che, il a participé à une discussion sur le rôle des USA en Amérique latine. Vous pouvez voir l'enregistrement vidéo de la conférence ici.

PALESTINE - En mai dernier, l'Israélienne Netta a remporté le concours Eurovision de la chanson. Ce qui veut dire que le prochain festival (2019) va avoir lieu en Israël. Organiser ce festival dans un pays qui pratique l'apartheid et viole jour après jour les droits de la population palestinienne ? Pas en notre nom ! Lors de Manifiesta, avec d'autres organisations, nous avons lancé la campagne www.boycott-apartheid-eurovision.be et avons organisé dans ce cadre une conférence sur le rôle de la culture dans la lutte pour les droits humains en Palestine, avec la participation de Samir Eskanda (artiste palestino-britannique), Eyal Sivan (auteur israélien de documentaires) et Kristien Hemmerechts (écrivaine belge). Vous pouvez voir l'enregistrement vidéo ici.
Nous avions invité aussi Omar Barghouti pour ce débat, mais Israël ne l'a pas laissé sortir.

PHILIPPINES- NIGÉRIA - Samedi soir, le chanteur nigérian Seun Kuti était l'une des vedettes sur la scène principale, avec ses beats optimistes et engagés. Dimanche matin, nous avons eu le plaisir de l'accueillir dans notre tente intal. Il y a participé à une discussion avec l'activiste philippine Tinay Palabay sur le néo-colonialisme et l'opposition à celui-ci qui s'organise en Asie et en Afrique. Fort fort. Regardez ici l'enregistrement vidéo. La culture joue un rôle dans cette opposition, cela, les chants de protestation philippins l'ont bien montré, avec Danny Fabella et Janine Santos.

DECOLONISONS - Nous pouvons être contents d'une année de campagnes réussie ! La victoire en faveur d'une place Lumumba à Bruxelles est l'une des réalisations d'une longue campagne menée par de nombreux bénévoles et organisations. Nous avons discuté avec des représentants de Hand in Hand, Change asbl, Mémoire Coloniale et intal, ainsi qu'avec Ecolo et le PTB sur la façon dont ils voient le débat autour de la décolonisation. Un enregistrement vidéo sera bientôt à voir ici.

Tout le long du festival, nous avons également lancé un appel pour la libération de Mustapha Awad, un artiste danseur qui normalement vient chaque année avec sa troupe de danse Raj'Een. Il est emprisonné en Israël parce qu'il avait voulu se rendre en Palestine cet été.

Un programme fort et solidaire, qui ne serait pas possible sans les nombreux intaliens. Nos batteries sont rechargées pour une année intal active. Vous avez envie d'y participer ? Rejoignez nous, à partir de €10 seulement pour un an.

Globalize Solidarity!

Photos de Joe Lampasa et Fiona.


No votes yet