Contre la répression en Catalogne



 Le gouvernement espagnol a réprimé de façon extrêmement violente le référendum pour l'indépendance de la Catalogne ce dimanche 1 octobre. Un de nos membres est actuellement à Barcelone et était présent ce dimanche.

Pour décrypter les images, il est important de savoir que les escouades de la police et de la garde civile venant du reste du pays sont intervenus pour emporter les urnes de votes avant le dépouillage. Les citoyen.ne.s présent.e.s sont restés absolument tous pacifiques. Ils restaient sur place pour éviter que les forces armées ne puissent accéder aux urnes.
Les actions violentes de ces escouades de l'État espagnol vont de simples matraquages au tir de balles en caoutchouc (interdites en Catalogne) en passant par le cassage des doigts de citoyen.ne.s un par un, gratuitement.
 
Avant le référendum, les forces espagnoles sont entrées dans le gouvernement catalan. Ils ont également procédé à 14 arrestations arbitraires, dans une campagne d'intimidation visant à bloquer le processus. Les menaces ont été nombreuses publiquement au lieu d'un dialogue. En outre, une 20aine de sites web du gouvernement catalan et d'associations pro-indépendance ont été fermés de façon arbitraires par Madrid.
 

Pendant les votes de ce dimanche 1e octobre, au delà de l'intervention des forces armées pour voler les urnes et empêcher les votes, de nombreux piratages des serveurs de bureaux de vote ont bloqué le processus pendant plusieurs heures.
 
Le vote, avec 73% des bureaux de votes ouverts malgré tout, a permis à plus de 2,2 millions de citoyen.ne.s de voter. Résultat : 90% sont pour l'indépendance, 7,8% contre.
 
Aujourd'hui 3/10, de nombreux rassemblements pour dénoncer les violences policières et le manque de démocratie du gouvernement de Rajoy. Cette journée est marqué par une grève générale de la Catalogne, suivie par des journalistes des grands quotidiens. Ces derniers dénoncent les pressions qu'ils ont subies pour ne pas parler de violences mais de "maintien de la justice et de la liberté". 

 
Citoyen.ne.s envoyez votre soutien face à ces violences non-légitimes et disproportionnées, au-delà des idées d'indépendance. Envoyez des messages aux affaires étrangères belges pour demander le soutien plus clair qu'une simple dénonciation du gouvernement belge face à de telles violences : contact.reynders@diplobel.fed.be
 
Un mail à l'ambassade espagnole à Bruxelles : emb.bruselas@maec.es
 
Réunissez vous devant l’ambassade, Rue de la Science 19, 1000 Bruxelles, pour y déposer des fleurs, un message à la craie, une photo, un silence, une lettre.
 
Pour comprendre plus : https://youtube.com/watch?v=aXNduMzwVu8
 
http://www.ccma.cat/324/els-dubtes-al-voltant-de-lactuacio-policial-de-l1-o/noticia/2812532/
 
https://www.theguardian.com/world/2017/oct/03/catalonia-holds-general-strike-protest-referendum-violence
 

http://www.ara.cat/politica/escorcolls-guardia-civil-contra-referendum_12_1873132669.html
 
https://www.youtube.com/watch?v=m5vdHWbrxQg

 
 

Crédit photo : Eva, Guillaume


No votes yet