Autre thème

Les Etats-Unis mettent le Venezuela sous haute pression

Les Etats-Unis mettent le Venezuela sous haute pression

Chronique d'un "coup d'État parlementaire" annoncé

Depuis quelques jours, la tension monte au Venezuela. Le 23 janvier, le Président du parlement s'est auto-proclamé Président. Il a été immédiatement reconnu par les États-Unis, le Brésil et d'autres pays du continent gouvernés par la droite. On craint que ce ne soit le début d'une longue période de confrontation et de déstabilisation.


Cycles de violence

La tentative de renverser le président Maduro n'est pas inattendue. Depuis que Maduro est devenu président après la mort de Chávez en 2013, les États-Unis ont résolument mené une stratégie de changement de régime. Les Etats-Unis essaient de persuader certaines parties de l'armée de se retourner contre Maduro, mais ils échouent. Washington dépend donc principalement de l'opposition interne et des pressions diplomatiques.

Qui est Jair Bolsonaro, le nouveau président d'extrême droite du Brésil ?

Qui est Jair Bolsonaro, le nouveau président d'extrême droite du Brésil ?

L'ancien militaire Jair Bolsonaro a été élu président du Brésil ce dimanche 28 octobre. Le politicien d’extrême droite a obtenu 55 % des voix, alors que son opposant de gauche Fernando Haddad, du Parti des travailleurs (PT), a recueilli 45 % du suffrage. Mais qui est Bolsonaro, souvent appelé le « Trump tropical », et quelles idées défend-il ?


Bolsonaro, 63 ans, est un ancien capitaine d'armée, et il veut ramener les militaires au pouvoir. Selon lui, le régime militaire brésilien (1964-1985) a représenté « une période de vingt ans d'ordre et de progrès » – et peu importe si ces militaires ont commis des milliers d'assassinats et d'actes de torture. Il est lui même un ardent défenseur de la pratique de la torture parce que, dit-il, « le but est quand même de les faire parler ». Bolsonaro défend aussi le libre port d'armes.

Les enfants de la colonisation, l'héritage du Congo belge

Les enfants de la colonisation, l'héritage du Congo belge

Après que 'Kinderen van de collaboratie' ait déchaîné les passions, Canvas présente la série similaire 'Kinderen van de kolonie' (Les enfants de la colonisation), consacrée à une autre période controversée de notre histoire. Veronique d'intal a pu interviewer l’un des réalisateurs, Geert Clerbout.


D’abord et avant tout félicitations pour cette série. Pourquoi avez-vous fait ce documentaire ?

Traduit par: 
Grégory

Commémoration des Congolais morts à Tervuren

Commémoration des Congolais morts à Tervuren

8 décembre à 12h près de l’église

TERVUREN – Ce samedi 8 décembre, il n’y aura pas que la réouverture du nouvel ‘AfricaMuseum’ qui sera à l’ordre du jour. A midi, il y aura aussi un rassemblement de commémoration devant les sept tombes situées non loin de l’église dans le centre de Tervuren. C’est là en effet qu’ont été enterrés les restes des sept Congolais n’ayant pas survécu à l’Exposition Universelle de 1897.


Avec 269 de leurs compatriotes, ils devaient dépeindre durant cette exposition la vie quotidienne au Congo dans des villages reconstitués. Ils étaient alors exposés à Tervuren comme des indigènes d’une colonie ‘non-civilisée’. Deux Congolais avaient déjà péri lors de leur transport, sept moururent en Belgique suite à la froideur de l’été. Nous ne savons rien de ceux qui rentrèrent malades. 

Solidarité entre opprimés vs intérêts particuliers : les relations Israël-Afrique

 Depuis les années cinquante, les relations entre Israël et l’Afrique balancent entre rapprochement et frictions. Parmi les causes de ces dernières figure en bonne place l’oppression exercée par Tel-Aviv sur les Palestiniens. Mais la logique d’intérêts particuliers a considérablement fissuré le front africain et la solidarité entre opprimés. Ce qui permet à Israël de préparer peu à peu son retour sur le continent. 

Bientôt une plaque commémorative en région bruxelloise en l’honneur de Lumumba

Bientôt une plaque commémorative en région bruxelloise en l’honneur de Lumumba

Un premier pas sur la longue route pour une place Lumumba

Après de longues années de lutte pour l’obtention d’une place Lumumba en région bruxelloise et plus particulièrement à Ixelles, c’est avec une certaine satisfaction que nous avons accueilli la nouvelle du vote très prochain, par le conseil communal d’Ixelles, de la pose d’une plaque commémorative en l’honneur de Patrice Emery Lumumba, sur un territoire conjoint aux communes d’Ixelles et de Bruxelles ville, et à un endroit de fort passage.


 Le projet d’une plaque commémorative, est le premier pas sur la longue route vers l’obtention d’une véritable place Lumumba, 1er ministre du Congo indépendant. Ce premier pas montre que seule la lutte paie, et qu’il est des luttes qui ne se gagnent à la fois que par la détermination, mais aussi, lorsque nous sommes en démocratie, par le dialogue avec ceux qui s’y opposent ou s’y sont un temps opposés.

Ecologie, militarisme et domination

Ce samedi 6 août, sur le site de l’Université de Mons, des membres de diverses associations participant du mouvement pour la paix se sont réunis pour l’annuelle journée en deux temps. Primo, la commémoration des 71 ans des bombardements atomiques sur Hiroshima et Nagasaki au parc Hibakusha. Secundo, une conférence qui cette fois a porté sur deux thèmes : les conséquences écologiques du militarisme et les objectifs de l’OTAN.

 

Du bruit contre le TTIP !

Ce lundi matin , les négociations sur le TTIP entre les Etats-Unis et l'Europe ont repris dans les bâtiments de la Commission Européenne à Bruxelles.

Le bout du tunnel est-il en vue en Colombie ?

Carlos Lozano, le rédacteur en chef de « Voz », l’hebdomadaire du Parti Communiste Colombien était l’invité d’intal à ManiFiesta. Nous avons saisi l’occasion pour l’interviewer sur la situation exceptionnelle que vit son pays.

Dexia et les colonies israéliennes : Partie 3 et conclusions

Dexia et les colonies israéliennes : Partie 3 et conclusions

Dexia et les colonies, point de vue légal et point de vue éthique.

Le 12 novembre, lors de notre rencontre au siège de la Dexia, avec Mr Durollet (Directeur général adjoint Public Finance du groupe Dexia SA), celui-ci affirmait que le financement des colonies par des banques privées est, selon la législation israélienne, parfaitement légal.


Les colonies israéliennes et le droit international

Pour Israël, ces colonies ne sont pas illégales. Par contre, au regard du droit international, aucun doute n'est permis.