Stop à la coopération belge avec la police israélienne


Pourquoi?

Signez la petition ici!

Le SPF Justice belge et la KU Leuven collaborent avec la police israélienne dans le projet LAW-TRAIN sur les techniques d’interrogatoire et dans lequel l’ « expertise » d’Israël en la matière est utilisée.

Cette collaboration doit cesser pour plusieurs raisons :

  • Les Nations Unies ont encore condamné Israël pour des pratiques de torture en mai 2016 ;
  • Plus de 300 enfants palestiniens sont enfermés dans les prisons israéliennes ;
  • Les arrestations et les actes de torture sont menés par Israël dans le cadre de son occupation illégale des territoires palestiniens ;
  • Le quartier général de la police israélienne est situé à Jérusalem-Est et les institutions européennes ne peuvent collaborer avec des entités israéliennes qui se situent de l’autre côté de la Ligne verte.

Israël reçoit plus de la moitié du budget européen alloué à ce projet (total : 5.095.687,5 €).

Cette campagne est initiée par : 11.11.11, CNCD – 11.11.11, Association Belgo-Palestinienne, BACBI, Broederlijk Delen, CNAPD, COMAC, G3W-M3M, intal, LAP, Palestina Solidariteit, Pax Christi Vlaanderen, Solidarité Socialiste et Vrede vzw.

Voici le dossier de campagne élaboré par BACBI.


Objectifs

Signez la petition ici!

Nous demandons :

  • L’arrêt de la collaboration avec des institutions israéliennes impliquées dans des violations du droit international humanitaire et des droits humains ;
  • L’arrêt immédiat de la participation du SPF Justice et de la KU Leuven avec la police israélienne ;
  • L’arrêt immédiat du financement de ce projet par l’Union européenne. 

C'est possible ! Le Ministère de la Justice du Portugal s'est retiré du projet en 2016. Au tour de la Belgique maintenant.


Télécharger

Ici tu trouves le flyer francophone

Ici tu trouves le poster francophone


Fichier attachéSize
LawTrain-flyerFR.pdf1.13 Mo
LawTrain-posterFR.pdf1.73 Mo