Pour la levée des sanctions à l’encontre de la population vénézuélienne.

#TrumpUnblockVenezuela #HandsOffVenezuela #TrumpNotWelcome


L'utilisation du blocus économique comme instrument de guerre met gravement en danger la vie de la popualtion vénézuélienne!


Intal, mouvement de solidarité international se joint à la campagne mondiale pour la levée des sanctions à l’encontre de la population vénézuélienne.

A ce jour, les mesures coercitives adoptées par le gouvernement des Etats-Unis à l'encontre du Venezuela ont empêché le transfért de 4.851.252 € nécessaire pour assurer les soins à la population vénézuelienne. A trois reprises, le système financier a refusé de traiter les ordres de paiement émis par PDVSA en faveur de l'Association for Bone Marrow Marrow Transplantation en raison des actions inhumaines imposées par les Etats-Unis d'Amérique. Conséquence directe de ces décrets, PDVSA n'a pas été en mesure de continuer à exécuter ses programmes d'aide humanitaire pour des raisons de santé dans des cas d'une complexité particulière.

Ces programmes profitent à des centaines de patients qui suivent un traitement dans des centres de santé à l'étranger et à plus de 500 000 patients dans tout le pays, avec des pathologies telles que le VIH, le cancer, le syndrome de Parkinson et l'épilepsie, ainsi que le financement des chirurgies et des traitements associés aux greffes de pancréas, de foie et de moelle osseuse.

Selon l'expert indépendant des Nations Unies Alfred De Zayas, dans un rapport publié devant le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies en septembre 2018, il a indiqué que " les effets des sanctions Obama et Trump, telles que les mesures unilatérales du Canada et de l'Union européenne, ont aggravé directement et indirectement la pénurie de médicaments comme l'insuline et les antirétroviraux, qui a entraîné des retards dans leur distribution et aggravé de nombreux décès.

Pour De Zayas, les conséquences de ces mesures pourraient être considérées comme des "crimes contre l'humanité".

En particulier, l'utilisation du blocus économique comme instrument de guerre met gravement en danger la vie des Vénézuéliens

A cet égard, il convient de rappeler que l'Assemblée générale des Nations Unies, le Conseil des droits de l'homme, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme et le Comité des droits économiques, sociaux et culturels, entre autres organes compétents, ont condamné l'imposition de mesures coercitives unilatérales, compte tenu en particulier des effets négatifs qu'elles ont sur l'exercice des droits humains des personnes relevant de la juridiction des pays qui les appliquent.

Cette affaire met en lumière la cruauté des mesures coercitives unilatérales et leur orientation destructrice contre la population vénézuélienne. Dans ce contexte, il est urgent de protéger le droit international et les droits de l'homme du peuple vénézuélien contre ces actions illégales du gouvernement des États-Unis d'Amérique, au mépris flagrant du droit international et de la coexistence pacifique entre nations.

Ces actions de force dans le domaine économico-financier qui menacent la santé d'un pays tout entier, et en particulier la vie de 25 enfants, témoignent de l'effet négatif des mesures coercitives unilatérales appliquées.

La gravité de cette situation de crise induite par le blocus économique nous amène à nous déclarer dans une campagne permanente pour exiger la fin du blocus économique contre le Venezuela, avec leurs frères, sœurs, amis des quatre coins de la planète.

Le fait que la vie de 25 enfants soit en danger est une situation choquante et inquiétante, un reflet terrible des impacts négatifs des pressions et des mesures de changement de régime appliquées par le gouvernement des États-Unis.

 

Nous vous invitons tous à manifiester votre soutien avec le peuple vénézuelien et à twitter et partager nos visuels.

#TrumpUnblockVenezuela
#HandsOffVenezuela

#TrumpNotWelcome

Rejoins le mouvement et nos actions : americalatina@intal.be