État d'urgence climatique – Pourquoi les citoyens agissent-ils à Bruxelles pour la fin de la COP23 ?

Charles Michel, bougeras-tu ?


Le weekend du 17 au 19 novembre 2017, les citoyens reprennent la rue, pour pousser la barque mondiale. Nous répondons à l’appel ACT NOW, dénonçant les conclusions insuffisantes de la COP23 qui s’achève. Le mode d’opération : l’action directe non-violente.


Le weekend du 17 au 19 novembre 2017, les citoyens reprennent la rue, pour pousser la barque mondiale. Nous répondons à l’appel ACT NOW, dénonçant les conclusions insuffisantes de la COP23 qui s’achève. Le mode d’opération : l’action directe non-violente. Les citoyens sont appelés à réaliser leurs actions de façon autonome. Une masse critique à vélo est organisée en marge de ces actions autogérées et non-conventionnelles (manifestations, grèves, boycott).

https://www.facebook.com/events/143826146237221/

Des milliers de citoyens affluent à Bonn et dans les capitales européennes. Ils s’organisent pour mener des actions, des sommets alternatifs et des manifestations. Ensembles, des centaines de belges partent pour les manifestations en marge de la COP 23 à Bonn à partir du 3 novembre 2017. Le message : gouvernements, Agissez Maintenant ! Le temps est plus que compté.

Nous, collectif issu du mouvement intal et des mouvements sociaux belges, demandons au gouvernement belge de mettre en œuvre les objectifs climatiques qu’il s’est fixé en matières d’émissions de gaz à effet de serre, dans les politiques énergétiques, dans les politiques de transport publics et privées, dans la gestion des espaces naturels… L’issue n’est pas une fatalité, mais il faut agir maintenant !

Actions citoyennes

Face à l’absence d’action des gouvernements belges, européens et mondiaux, face à l’hypocrisie des politiques climatiques, commerciales, énergétiques, industrielles, des transports publics... nous, citoyens, devons passer à l’action. Les choix faits aujourd’hui déterminent notre avenir. Plus que jamais, il est nécessaire de mettre en œuvre un contre-pouvoir citoyen pour amener à des politiques climatiques justes ! Pour répondre à cette crise urgente, il reste moins de 6 ans pour limiter le réchauffement à 1,5°C et moins de 20 ans pour le limiter à 2°C.

Contexte politique

La COP23 est à nos portes et les gouvernements continuent de se désinvestir des accords climatiques. La Belgique, malgré ses objectifs d'émissions pour 2030, voit les émissions augmenter légèrement depuis 2015. Dans le même temps, le gouvernement fédéral s'engage dans des accords de commerces, tels que le CETA, qui promeuvent une augmentation supplémentaire des échanges globalisés, entrainant son cortège de pollutions et d'émissions. Côté Français et Européen, la situation n'est pas plus belle. Le président français, Emmanuel Macron négocie en douce des failles dans les futurs accords européens sur les investissements dans les énergies renouvelables. Pourtant, en 2015, au sommet pour le climat à Paris, des belles promesses ont été faites. L’objectif fixé lors de l’Accord de Paris est de rester en dessous de 2°C de réchauffement sans mesures contraignantes pour les États. Aujourd’hui, les engagements des gouvernements du monde entier sont nettement insuffisants. Ils nous placent sur la voie d’un réchauffement de 3 à 4 °C d’ici 2050 et la probabilité de rester sous les 2°C promis est inférieure à 5%.

                                                                                  intal

Résumé des actions à venir :

- du 17 au 19/11 : week-end d'appel à actions et manifestations à Bruxelles pour marquer la fin de la COP23.
Pendant tout le week-end auront lieu également des actions -petites ou grandes- de façon décentralisée pour marquer la fin de la COP23 : flashmob dans un lieu public, rassemblements devant des pouvoirs publics, actions directes, actions symboliques, artistiques ou humoristiques...
https://www.facebook.com/events/143826146237221/

Résumé des actions passées :

- le 04/11 : grande marche pour le climat avant le démarrage de la COP23 et sommet citoyen pour le climat.

Intal a rejoint les 25 000 personnes dans les rues de Bonn pour le climat - parce que la justice climatique est une question de solidarité internationale #COP23

- le 05/11 : désobéissance civile de masse : Ende Gelande.

En marge des actions conventionnelles, une centaine de ces citoyens belges et des milliers d’autres venants des pays européens engageront leur responsabilité juridique dans des actions de désobéissance civile : Ende Gelande. Ils utilisent leurs corps pour bloquer le fonctionnement d’une mine de charbon (lignite) et de centrales électrique à charbon, ce qui a déjà fonctionné depuis 2015. En effet, ces mines et centrales sont des contributeurs majeurs aux changements climatiques. Le blocage des voies d’accès et des engins est réalisé sans sabotage, sans violence et dans le respect des employés. Ce message fort met non seulement la pression sur les entreprises responsables majeurs d’émissions et de pollutions, mais aussi sur les politiques et sur les discussions de la COP23, ayant lieu à moins de 50km.

 

Ressources :

https://www.theguardian.com/environment/2017/nov/08/germanys-dirty-coalmines-become-the-focus-for-a-new-wave-of-direct-action

http://www.intal.be/fr/article/etat-durgence-climatique-%E2%80%93-pourquoi-les-citoyens-agissent-ils-au-sommet-sur-le-climat-bonn-c

http://www.intal.be/fr/article/etat-durgence-climatique-tous-ensemble-bonn

-->